Navigation des articles

lisa-marie-noel

Mettre ses priorités à la bonne place

liste

Au boulot, pourquoi arrivons-nous toujours aux dates butoirs à bout de souffle? La mauvaise gestion des priorités serait-elle une bête noire qui mine notre efficacité au travail?

Pour gagner de l’efficacité, il faut bien établir l’ordre de priorité de nos différentes tâches professionnelles. «On les définit selon deux facteurs : l’importance et l’urgence», indique Nadine Fortin, coach d’affaires à Gatineau.

Quand le téléphone sonne, il est urgent d’y répondre. Mais est-ce vraiment important? Si vous attendez l’appel d’un fournisseur pour mettre le point final à votre soumission, décrochez. Sinon, concentrez-vous sur la tâche à terminer.

«Chaque jour, déterminez la chose la plus importante à accomplir pour faire avancer vos objectifs professionnels. Réservez-vous une heure ou deux pour travailler uniquement sur ce projet», suggère Yvon Lachapelle, coach d’affaires et président de la Fédération internationale des coachs du Québec. Durant cette période, mettre la sonnerie du téléphone et l’alerte de courriel en sourdine permet de ne pas être déconcentré.

Gestion de crise

Quand on gère mal ses priorités, on est souvent à la course et on éprouve de plus en plus de difficultés à respecter ses objectifs.

«Travailler sur l’adrénaline, c’est efficace à court terme», soutient Mme Fortin. Mais au bout du compte, c’est malsain. En période de travail intense, les employés cumulent du stress. De plus, quand on est à fleur de peau, plusieurs conflits surviennent, des problèmes qu’il faudra ensuite résoudre… et qui prendront de notre précieux temps.

Partager

SUR LE MÊME SUJET