Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Irréalisables, vos objectifs?

Vos objectifs vous semblent aussi difficiles à atteindre que le sommet de l’Everest? Ne restez pas en bas sans bouger. Demandez de l’aide pour y parvenir!

Si vous jugez que les cibles à atteindre sont trop élevées, il faut le dire à votre patron, indique Michelle Lapointe, conseillère en relations industrielles agréée (CRIA) et partenaire chez Nadeau, ressources humaines.

Toutefois, avant de vous précipiter dans son bureau, une réflexion s’impose.

«Vous devez comprendre la source de vos craintes et voir si vous pouvez mettre en place des solutions pour contourner les obstacles. Par exemple, si on vous confie un dossier qui ne vous est pas familier, vous pourriez demander l’aide d’un collègue expérimenté», suggère Pascale Lemaire, psychologue industrielle et directrice de la pratique de coaching chez André Filion & Associés.

Voyez ensuite quels outils votre gestionnaire peut vous offrir pour vous aider. «Vous devez éviter de chialer pour chialer. Faites-lui part du problème en lui présentant des faits concrets et des pistes de solution, ajoute la psychologue. Sinon, votre supérieur risque de se braquer ou de penser que vous êtes de mauvaise foi.»

Un problème récurrent

Vous ressentez le même malaise, objectif après objectif?

Il faut pousser plus loin la réflexion. Il se peut que votre sentiment traduise simplement le fait que vos tâches ne font pas appel à vos capacités propres.  «Si vos talents ne sont utilisés qu’à 5 % dans vos tâches, c’est peut-être que vous n’êtes pas au bon endroit», ajoute-t-elle. Quand c’est le cas, il faut parfois envisager une transition de carrière, même si ce n’est pas facile!

Partager

SUR LE MÊME SUJET