Navigation des articles

julie-leduc

La recherche d’emploi après 50 ans

recherche02

À 50 ans, j’ai perdu mon poste de directrice des communications à la suite d’une restructuration administrative. J’éprouve des difficultés à me trouver un nouveau travail. Mon expérience ne semble pas intéresser les employeurs, qui ne jurent que par les jeunes. Avez-vous des conseils à me donner?

À 50 ans, vous devez miser sur votre personnalité, votre expérience, vos compétences et vos réalisations. C’est ce qu’il vous faut vendre aux employeurs parce que c’est ce qui représente vos avantages sur la jeunesse.

Il est vrai que certains secteurs d’emploi, celui du multimédia par exemple, favorisent les jeunes, mais il existe encore beaucoup d’entreprises qui ont besoin de gens d’expérience pour pourvoir à des postes de direction.

Outre les journaux et Internet, vous devez effectuer votre recherche d’emploi au moyen de votre réseau de connaissances. Une femme de votre âge qui a occupé un tel poste possède certainement un réseau de contacts incroyable; exploitez-le! Faites savoir à vos ex-collègues de bureau, à vos anciens clients et à vos ex-fournisseurs que vous recherchez du travail. Dites-leur clairement quel type de poste vous espérez trouver et essayez de voir s’ils ne pourraient pas vous mettre en relation avec des gens dans les organisations qui vous intéressent.

Soyez certaine de vous adresser à la bonne personne quand vous pressentez les entreprises. Idéalement, vous devriez parler au directeur ou à la directrice des ressources humaines. Assurez-vous que votre curriculum vitæ met en valeur vos compétences et vos réalisations. Et surtout, n’y inscrivez pas votre âge, il s’agit d’une information personnelle qui n’est pas essentielle dans un CV.

N’oubliez pas de faire le suivi de votre demande d’emploi et même de vos contacts téléphoniques avec les employeurs. Il est bon de les rappeler tous les mois pour savoir s’il y a eu des changements dans leur entreprise. Cela vous permet de réitérer votre intérêt et d’éviter de tomber dans l’oubli. Quand votre candidature n’est pas retenue, n’hésitez pas à demander les raisons du refus.

Vous ne devez pas craindre d’aller au-devant des employeurs et de faire valoir vos talents et votre expertise. Les employeurs ont l’habitude de discuter, même de rencontrer des candidats potentiels à la suite d’un entretien téléphonique.

Donnez-vous de trois à quatre mois pour trouver un emploi. Après ce délai, et même plus tôt, n’hésitez pas à consulter un professionnel, comme un conseiller d’orientation, pour faire évaluer votre CV et obtenir d’autres trucs. Certains clubs de recherche d’emploi ont aussi des groupes d’aide pour les chercheurs d’emploi de 45 ans et plus.

Informez-vous également auprès de votre Centre local d’emploi (CLE).

Partager

SUR LE MÊME SUJET