Navigation des articles

fanny-charbonneau

Comment transformer vos doutes au travail en force créatrice

Comment transformer vos doutes en force créatrice

Photo : lassedesignen / Shutterstock

Le doute est souvent interprété de manière négative dans le cadre professionnel. Il est associé à un manque de confiance ou de compétence, et est bien souvent lié au «sentiment d’imposteur». Mais le doute peut aussi avoir ses bons côtés : il invite au questionnement, à la réflexion et à la vérification de faits. Voici comment en faire une force en emploi!

Douter dans le cadre de ses fonctions est fréquent, et même normal, peu importe nos années d’expérience ou notre âge.

Le monde du travail est en changement constant; une action n’est souvent valable que temporairement. Les carrières, de moins en moins linéaires, occasionnent des remises en question professionnelles et des changements d’emploi plus fréquents. Ce rythme nous oblige à réagir et prendre des décisions rapidement, ce qui peut accroître le sentiment de doute.

Ces changements permanents nous amènent aussi à revoir nos façons de faire et à mettre à jour nos connaissances régulièrement. Ceci dit, l’ampleur des nouveautés et des défis peut augmenter le doute, tout comme la forte compétition, la crainte de ne pas être à la hauteur ou celle de perdre son emploi.

Le doute, une force?

Le doute peut être limitant lorsqu’il nous empêche de passer à l’action et de prendre une décision au travail. Il affecte notre sentiment d’efficacité personnelle au quotidien, nous empêche de terminer nos tâches ou de relever de nouveaux défis professionnels, nous rend plus dépendants face à l’avis des collègues et nous empêche d’être pleinement autonomes au travail.

Le doute peut toutefois s’avérer une force lorsqu’il contribue à notre dépassement personnel. Il nous permet d’approfondir nos réflexions et, le cas échéant, la recherche de solutions justes. Il témoigne d’un bon esprit d’analyse, d’un sens critique et d’une vision plus globale des situations.

Il nous invite à envisager une situation sous différents angles et à en explorer toutes les facettes afin d’éviter les automatismes. Il nous amène à rechercher l’amélioration constante de notre implication professionnelle et du développement de nos compétences.

Il peut même nous pousser à collaborer davantage avec nos collègues et à favoriser l’échange, tout en agissant positivement sur la créativité en aidant à «sortir du cadre» et à repousser les limites.

Transformer le doute paralysant en force créatrice

Voici quelques pistes à explorer afin de vous permettre de transformer le doute paralysant en force créatrice.

1. Développez des aptitudes telles que l’autonomie, l’affirmation de soi, la gestion des émotions, l’introspection et la persévérance. Pour vous guider, BrissonLegris a publié une boîte à outils qui regorge de ressources gratuites et pertinentes telles que des fiches à télécharger, des suggestions de lectures et des liens vers des formations.

2. Exposez-vous graduellement à des situations nouvelles qui provoquent votre doute et soyez à l’écoute de vos réactions face à celles-ci. Si possible, soyez accompagné dans cette réflexion et permettez-vous d’essayer de nouvelles façons de gérer vos doutes. Ceci vous permettra de comprendre comment les gérer et de développer vos compétences en ce sens.

3. Donnez-vous le droit à l’erreur. Allez chercher de l’aide si nécessaire, ne restez pas bloqué et isolé dans votre travail. Vos collègues ou vos supérieurs peuvent vous apporter du soutien. Votre patron pourrait créer un plan de développement avec vous et vous accompagner dans l’acquisition de connaissances, de savoir-être ou savoir-faire qui contribueront au développement des facettes plus positives du doute plutôt que l’inverse.

Rappelez-vous que douter fait partie du quotidien professionnel. Il n’est donc pas que synonyme d’incompétence ou d’imposture. L’important est d’en faire un allié dans un monde du travail en mutation, et de savoir l’utiliser comme un vecteur d’analyse, de collaboration et d’innovation au sein de votre organisation.

En collaboration avec Catherine Leduc, conseillère d’orientation chez BrissonLegris

fanny-charbonneau
Fanny Charbonneau

Fanny Charbonneau est conseillère d'orientation chez BrissonLegris, une firme spécialisée en orientation, consultation et conception. L’entreprise aide les organisations et les individus de tous âges à planifier et développer leur parcours professionnel.

Voir ses derniers articles »

Partager

Une réflexion au sujet de « Comment transformer vos doutes au travail en force créatrice »

  1. Ping : Comment transformer vos doute au travail en force créatrice - Brisson Legris

Les commentaires sont fermés.