Navigation des articles

stephanie-lheureux

Comment choisir une bonne chaise de bureau?

Comment choisir une bonne chaise de bureau

Photo : bikeriderlondon / Shutterstock

On passe la majeure partie de la journée en position assise; il est donc important de l’être bien. Une bonne chaise ergonomique a non seulement un impact sur l’ensemble de nos muscles, nos os et notre circulation sanguine, mais elle peut aussi avoir un impact positif sur la productivité, l’absentéisme et les maladies professionnelles.

Une chaise de bureau ne peut pas convenir à tous, même si elle comporte bon nombre de réglages. Ceci dit, plus ceux-ci sont nombreux, plus le nombre de personnes à qui elle pourra convenir sera grand. Certains fabricants offrent même la possibilité de changer des pièces telles qu’un cylindre plus long ou plus court ou des appuis-bras à glissière ou pivotants. Ce qui pourrait vous éviter d’acheter une nouvelle chaise pour votre nouvel employé très grand.

Combien devrait-on investir?

De façon générale, plus une chaire de bureau est dispendieuse, plus elle est durable et plus elle est ergonomique. Certains fabricants vous offrent même une garantie.

Les chaises à 200 $ que l’on retrouve en grande surface ne vont durer pas plus de deux ou trois ans avant que le revêtement ne s’abîme et que le mécanisme défaille. Ces chaises offrent peu de réglages et sont souvent très larges afin d’accommoder les personnes au fort gabarit, ce qui fait en sorte qu’elles ne conviennent pas à la plupart des gens.

Vous devriez donc vous attendre à payer plus de 300 $ pour une chaise, mais vous aurez rapidement un retour sur investissement.

Les critères de sélection

Les appuis-bras : Ce n’est pas un hasard si je vous parle des appuis-bras en premier; ils sont très importants et malheureusement, souvent bien mal conçus, ce qui mène à des problèmes d’épaule et de dos aux utilisateurs.

Pour déterminer si les appuis-bras d’une chaise sont ergonomiques, il y a trois mots à retenir : horizontaux, réglables et courts. En effet, ils devraient soutenir l’ensemble des avant-bras du coude au poignet, sans devoir écarter les bras. Ils doivent donc être réglables en hauteur et en espacement. Les personnes qui ont les épaules étroites apprécieront les appuis-bras à glissière qui se glissent sous les coudes.

Ils devraient être aussi assez courts pour permettre de s’approcher suffisamment de son bureau sans avancer ses bras et sans décoller le dos du dossier. Le dessus des appuis-bras devrait être aligné avec le dessus du clavier et le dessous des coudes. Les modèles qui courbent vers le bas à l’avant sont à proscrire et vont s’user rapidement à force de percuter le bureau.

Le siège : Le siège doit bien sûr être réglable en hauteur. La bordure avant doit être arrondie pour favoriser la circulation sanguine. De plus en plus de fabricants offrent des sièges de format petit ou large. Pour les personnes élancées, privilégiez les chaises qui offrent un réglage en profondeur, soit avec un siège sur glissière, soit avec un dossier qui recule.

Le dossier : Le dossier doit offrir un support lombaire ferme réglable en hauteur, indépendamment ou par le réglage du dossier. Il doit être aussi réglable en inclinaison et doit pouvoir rester stable.

Les roulettes : Nul besoin de vous spécifier que les roulettes sont nécessaires, mais n’oubliez pas de les choisir en fonction de votre revêtement de plancher. Choisissez des roulettes en nylon pour la moquette ou en uréthane pour les planchers durs.

Il peut être difficile de s’y retrouver parmi le grand choix de chaises de bureau sur le marché. Si vous prévoyez d’acheter un bon lot de chaises ou si un de vos employés éprouve des douleurs, il serait sage de consulter un ergonome avant de faire une telle dépense.

stephanie-lheureux
Stéphanie L'Heureux

Stéphanie L'Heureux, ergonome consultante, aide les employés et les employeurs en milieu industriel et de bureau à obtenir le maximum de confort, de sécurité et d'efficacité. Elle optimise les postes de travail afin de réduire les efforts et les risques de lésion tout en maximisant la productivité et forme les employés afin qu'ils adoptent des méthodes de travail sécuritaires et efficaces.

Voir ses derniers articles »

Partager