Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Mécanique de machines fixes

climatisation

Aperçu des perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEP Mécanique de machines fixes.

Les mécaniciens de machines fixes assurent le bon fonctionnement des installations de chauffage, de réfrigération, de ventilation et climatisation d’un bâtiment.

La forte demande s’explique par la rareté de la main-d’œuvre, mais aussi par le fait que de nombreuses entreprises sont obligées d’avoir un mécanicien de machines fixes dans leurs établissements. C’est notamment le cas dans l’industrie lourde (minières, alumineries, etc.), les hôpitaux, les cégeps, les universités et les tours de bureaux.

Profil recherché

De bonnes connaissances techniques, de la rigueur et un strict respect des normes sont primordiaux. C’est un métier dangereux; les mécaniciens travaillent avec de la vapeur sous pression, des gaz, etc. La surveillance d’écrans (température, pression, etc.) est un volet important du métier, ce qui demande discipline et minutie.

Comme ils sont présents jour et nuit, ils doivent posséder un grand sens des responsabilités ainsi que du sang-froid. S’il y a une panne d’électricité dans un hôpital en pleine nuit, c’est à eux de relancer les équipements.

Perspectives

Le métier est parfois perçu comme routinier et ennuyant. Pourtant, il n’y a pas deux jours qui se ressemblent. Et si le mécanicien ne fait rien, c’est qu’il a travaillé fort pour que tous les équipements fonctionnent bien. Le mécanicien doit aujourd’hui se familiariser avec les techniques d’économie d’énergie, qui font rapidement évoluer la pratique.

En sortant de l’école, le diplômé doit obtenir des certificats de base, délivrés par Emploi-Québec. Avec l’expérience et du perfectionnement, il lui sera possible d’avoir d’autres certifications qui l’autoriseront à s’occuper d’équipements plus complexes comme des chaudières à haute pression ou des moteurs à vapeur. Puis avec les années, le mécanicien pourra devenir gestionnaire de l’ensemble des équipements d’un établissement.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 90
Diplômés en emploi : 81,8 %
À temps plein : 97,8 %
En rapport avec la formation : 88,6 %
Aux études : 9,1 %
Taux de chômage : 8,2 %
Salaire hebdomadaire moyen : 913 $

Source : La Relance au secondaire en formation professionnelle – 2012

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager