Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Conseil en assurances et en services financiers

protection

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEC Conseil en assurances et en services financiers.

La multiplication des produits et services financiers stimule la demande pour les diplômés en conseil en assurance et en services financiers, mais la relève manque à l’appel. Il y a beaucoup de postes à pourvoir, notamment en raison des départs à la retraite.

Durant leurs études, beaucoup d’étudiants travaillent à temps partiel. Les employeurs ont compris qu’ils avaient intérêt à les engager le plus tôt possible au cours de leur formation pour leur offrir un poste une fois leur diplôme obtenu.

Profil recherché

Puisque les assurances et les produits financiers se diversifient sans cesse, le conseiller financier ou le représentant en assurance doit être en mesure de vulgariser l’information pour ses clients. Être un habile communicateur, avoir une bonne approche client et faire preuve d’empathie sont des aptitudes essentielles pour devenir un bon conseiller.

Les gens ne confient pas leur argent à n’importe qui; le diplômé doit savoir établir un climat de confiance avec sa clientèle en faisant preuve de maturité­ et de jugement. L’étudiant peut acquérir ces aptitudes en cumulant des expériences de vie variées par l’entremise de stages, d’emplois d’été, de bénévolat ou de voyages.

Perspectives

De nombreux débouchés s’offrent aux diplômés. On les trouve autant dans le secteur des services financiers que dans celui de l’assurance de domma­ges ou de personnes. L’industrie leur présente des plans de carrière intéressants avec de très bons salaires, des avantages sociaux concurrentiels, des bonifications basées sur la performance et des possibilités d’avancement.

Certains poursuivent leurs études pour obtenir un titre professionnel. Par exemple, pour devenir planificateur financier, il faut être diplômé du baccalauréat en administration des affaires et réussir l’examen de l’Institut québécois de planification financière.

Il faut oublier l’image de l’assureur qui fait du porte-à-porte. Le domaine est rempli de défis. On peut facilement gravir des échelons, obtenir des postes de gestion et même travailler pour son propre compte.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 66
Diplômés en emploi : 72,5 %*
À temps plein : 94,6 %
En rapport avec la formation : 91,4 %
Aux études : 25,5 %
Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 726 $

Source : La Relance au collégial en formation technique – 2013

* Ce faible taux d’emploi peut s’expliquer par le pourcentage élevé de diplômés qui poursuivent leurs études (25,5 %).

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager