DEP Santé, assistance et soins infirmiers
(Mauricie)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 93.7%
Emploi en lien avec la formation : 93.8%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La formation professionnelle menant à l’obtention du DEP Santé, assistance et soins infirmiers permet aux diplômés d’accéder à des postes d’infirmières ou d’infirmiers auxiliaires. Ces études les outilleront afin qu’ils puissent offrir des soins infirmiers à différents types de patients dans les secteurs public et privé en suivant les directives contenues dans les plans d’intervention et en collaborant avec les autres professionnels.

Professions visées 

  • Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires (3233)

Qualités requises

Un grand sens des responsabilités, un bon jugement ainsi que de la vigilance sont des qualités essentielles pour suivre cette formation avec succès. Les futurs travailleurs devront aussi être en bonne santé physique et mentale, posséder de l’endurance et pouvoir résister au stress et à la fatigue.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires est requis pour être admis à ce DEP. Par ailleurs, un diplôme d’études supérieures ou la combinaison de critères d’admission comme des apprentissages équivalents, des préalables, la réussite de tests ou l’autorisation du ministère de l’Éducation sont aussi possibles afin d’accéder à cette formation professionnelle.

Particularités régionales

Les données les plus récentes de l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation démontrent un impressionnant taux d’emploi de 93,7 % pour les diplômés de ce programme en Mauricie. Aussi, leur taux de chômage était inexistant.

L’accès au marché du travail pour les candidats qualifiés est presque garanti, surtout si l’on prend en considération le haut roulement de main-d’œuvre dans ce domaine causé principalement par des départs à la retraite.

À l’échelle régionale, les besoins de main-d’œuvre sont importants autant dans le domaine public (hôpitaux, CHSLD, etc.) que dans le secteur privé (p. ex. : résidences pour personnes âgées).

Perspectives

Le métier d’infirmière ou d’infirmier auxiliaire fait partie des professions les plus « en demande » en Mauricie, selon Emploi-Québec. Quant aux perspectives d’emploi, elles sont favorables dans la région ainsi que pour l’ensemble de la province.

Enfin, les occasions d’emploi seraient de plus en plus nombreuses dans le secteur des soins à domicile.