DEP
Montage structural et architectural


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 86,5%
Emploi en lien avec la formation : 79.5%
Taux de chômage : 2.2%
Salaire horaire médian : 33$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Restreintes à Favorables selon les régions

Emplois dans le secteur

Les diplômés du DEP Montage structural et architectural auront la chance de faire carrière comme monteurs ou assembleurs de charpentes métalliques ou de structures d’acier. Cette formation professionnelle de 1230 heures leur apprendra à effectuer correctement des travaux de construction, de montage et d’assemblage de différentes structures métalliques ou en béton pour des bâtiments ou des infrastructures comme des routes, des ponts ou des barrages.

Une fois sur le marché du travail, les diplômés pourront participer à la fabrication, à la réparation et à l’entretien de divers éléments structuraux et architecturaux (p. ex. : béton armé, ferronnerie décorative, armatures de métal, etc.).

Professions visées 

  • Monteurs/monteuses de charpentes métalliques (7236)

Profil recherché

Une bonne santé et une excellente forme physique sont essentielles pour faire carrière dans ce domaine qui implique un travail dans les hauteurs et dans des conditions parfois difficiles (souvent en plein air). Les candidats devront donc se montrer endurants et ne pas avoir le vertige.

Il leur sera ainsi essentiel de posséder une très bonne dextérité manuelle et de faire preuve de minutie et de précision afin de manipuler efficacement divers outils ou éléments. Comme ces futurs travailleurs collaboreront régulièrement avec d’autres professionnels de la métallurgie ou de la construction, ils devront être en mesure de bien travailler en équipe.

Perspectives

Si les perspectives d’emploi à la sortie de la formation sont qualifiées de restreintes par Emploi-Québec dans plusieurs régions de la province, elles sont favorables dans d’autres comme en Outaouais, au Bas-Saint-Laurent et dans la région de la Capitale-Nationale. Pour l’ensemble du Québec, les perspectives sont modérées.

Le taux d’emploi des diplômés de cette formation professionnelle se situant à 86,5 %, on peut en déduire que la mobilité des travailleurs est requise dans plusieurs cas pour accéder au marché du travail.

Sur le plan professionnel, l’expérience acquise en cours de carrière permettra aux travailleurs d’occuper des postes de supervision dans le même secteur d’activité.