DEP
Mécanique agricole

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 82.1%
Emploi à temps plein : 97.8%
Emploi à temps plein en lien avec la formation : 83.2%
Salaire horaire médian : 23.40$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La formation professionnelle menant à l’obtention du DEP Mécanique agricole prépare les diplômés au métier de mécanicien d’équipement agricole (tracteurs et systèmes de préparation de sols ou de production et de traitement de cultures).

Cette formation de 1800 heures se déroule principalement en atelier et touche, entre autres, aux composants mécaniques, électroniques, électriques, hydrauliques et pneumatiques de la machinerie agricole.

Au terme de leur formation, ils seront en mesure de réparer et d’entretenir l’équipement et la machinerie agricole. Ils travailleront principalement pour des concessionnaires de machineries agricoles, des garages, des fermes d’importance ou des municipalités.

Professions visées 

  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd (7312)

Profil recherché

Comme l’ensemble des professions du domaine de la mécanique, le métier de mécanicien d’équipement agricole requiert de la minutie, de la précision, de la dextérité manuelle, une bonne endurance et une bonne santé. Les interventions des mécaniciens agricoles doivent souvent se faire rapidement pour ne pas ralentir la production. Ainsi, la capacité d’analyse, le sens de l’observation et la capacité à faire face aux imprévus sont d’autres qualités recherchées chez les étudiants s’engageant sur cette voie professionnelle.

De plus, les employeurs potentiels favoriseront des candidats ingénieux ayant un intérêt marqué pour les nouvelles technologies, car l’informatisation de la machinerie évolue continuellement. Comme certains documents techniques sont rédigés en anglais, la compréhension de cette langue est importante.

Perspectives

Le taux d’emploi des mécaniciens d’équipement agricole se situait à 82,1 % lors de la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation en 2015. Il s’agit d’une augmentation de 5 % par rapport aux données recueillies en 2012. À l’époque, près d’un diplômé sur cinq poursuivait ses études à un niveau supérieur.

L’automatisation de la machinerie agricole ne représente pas nécessairement un frein aux possibilités professionnelles de ces travailleurs. Par contre, ces derniers devront maintenir leurs connaissances à jour sur le plan technologique tout au long de leur carrière, notamment en électronique et en informatique.

Liste des établissements

Bas-Saint-Laurent – Commission scolaire des Phares – CFP Mont-Joli-Mitis
Centre-du-Québec – Commission scolaire de la Riveraine – École d’agriculture de Nicolet
Chaudière-Appalaches – Commission scolaire de la Côte-du-Sud – Centre de formation agricole St-Anselme
Estrie – Commission scolaire des Hauts-Cantons – C.F.P. de Coaticook (CRIFA)
Lanaudière – Commission scolaire des Samares – Centre de formation de l’Argile
Laurentides – Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles – Centre de formation agricole de Mirabel
Montérégie – Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands – C.F.P. des Moissons
Montérégie – Commission scolaire de Saint-Hyacinthe – École professionnelle de Saint-Hyacinthe

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Construction, production et manutention.