DEC Techniques d’orthèses visuelles
(Montérégie)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 81%
Emploi en lien avec la formation : 96.6%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite des études du DEC Techniques d’orthèses visuelles constitue la première étape menant à l’obtention d’un emploi d’opticien d’ordonnances. Les diplômés devront cependant être membres de l’Ordre des opticiens d’ordonnances du Québec avant d’entreprendre leur carrière à ce titre dans des lunetteries ou dans des bureaux d’optométristes.

Au terme de cette formation collégiale, ils auront notamment appris à vendre, ajuster et remplacer des lentilles ou des lunettes selon les ordonnances fournies par un optométriste ou un ophtalmologiste. Le service après-vente, l’entretien d’équipement et la réalisation de tâches administratives feront aussi partie de leurs responsabilités professionnelles.

Professions visées

  • Opticiens/opticiennes d’ordonnances (3231)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, les candidats devront se montrer polyvalents et avoir d’excellentes habiletés communicationnelles et relationnelles. Une bonne dextérité manuelle, une grande minutie ainsi que des aptitudes développées pour la vente sont d’autres qualités recherchées chez les futurs travailleurs.

Critères d’admissibilité à la formation

Toute personne souhaitant suivre la formation d’études collégiales en techniques d’orthèses visuelles doit avoir réussi les cours de mathématiques de la 5e secondaire (technico-sciences ou sciences naturelles) et de physique de la 5e secondaire. Il est aussi obligatoire de respecter les conditions générales d’admission du Règlement sur le régime des études collégiales.

Particularités régionales

En Montérégie, une grande majorité de diplômés de ce programme intègrent le marché du travail et d’autres approfondissent leur apprentissage avant d’entreprendre leur carrière. C’est ce que l’on peut conclure de l’analyse des données incluses dans l’Enquête Relance 2016 du ministère de l’Éducation; le taux d’emploi des finissants se situait à 81% alors que 11,1 % d’entre eux poursuivaient leurs études.

Perspectives

Le vieillissement de la population et l’augmentation des besoins en santé visuelle favorisent la création d’emploi et les occasions de remplacements pour les diplômés. De fait, Emploi-Québec évalue que les perspectives d’emploi du métier d’opticien d’ordonnances sont favorables jusqu’en 2019, et ce, autant à l’échelle régionale que dans l’ensemble de la province.

En cours de carrière, les diplômés du DEC devront maintenir leurs connaissances à jour afin de suivre l’évolution des technologies de l’optique.