DEC
Techniques de production et de postproduction télévisuelles
(spécialité Postproduction)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 84.2%
Emploi à temps plein : Non publié
En emploi en rapport avec la formation : 80%
Taux de chômage : 0%
Salaire horaire médian : 20-30$ selon la profession
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Restreintes à Acceptables

Emplois dans le secteur

La spécialisation postproduction du DEC Techniques de production et de postproduction télévisuelles dirige les diplômés vers le métier de technicien en postproduction télévisuelle qui inclut des possibilités de spécialités variées. Les étudiants apprendront d’abord à travailler avec différents appareils analogiques ou numériques et ils étudieront l’organisation des infrastructures de production.

Une fois sur le marché du travail, ils pourront occuper différents postes de techniciens responsables du montage et de l’assemblage des différents éléments du produit à télédiffuser. À titre d’exemple, ils pourraient être responsables du montage d’images ou de sons, des effets spéciaux, des infographies ou du mixage des productions dirigées par les réalisateurs ou les producteurs. Leurs employeurs seront principalement des télédiffuseurs publics ou privés ou des maisons de production.

Professions visées 

  • Techniciens/techniciennes en enregistrement audio et vidéo (5225)
  • Techniciens/techniciennes en radiotélédiffusion (5224)
  • Cadreurs/cadreuses de films et cadreurs/cadreuses vidéo (5222)
  • Autre personnel technique et personnel de coordination du cinéma, de la radiotélédiffusion et des arts de la scène (5226)
  • Producteurs/productrices, réalisateurs/réalisatrices, chorégraphes et personnel assimilé (5131)
  • Personnel de soutien du cinéma, de la radiotélédiffusion, de la photographie et des arts de la scène (5227)

Profil recherché

Les diplômés de cette spécialisation du DEC devront être en mesure de suivre les consignes de l’équipe de réalisation et de direction artistique en plus de respecter à la lettre les échéanciers de réalisation. La gestion des priorités, le sens de l’organisation et la débrouillardise sont donc des qualités essentielles à posséder.

Comme les évolutions technologiques font partie intégrante du domaine de la postproduction télévisuelle, les diplômés devront maintenir leurs connaissances à jour de façon continue en cours de carrière. De plus, ils seront appelés à travailler en équipe ou sous pression régulièrement.

Perspectives

Selon les données de la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation, 84,2 % des 32 diplômés de 2014 de cette spécialisation du DEC étaient actifs sur le marché du travail à la fin de leurs études. Par ailleurs, le taux de chômage de ces diplômés était totalement inexistant.

Ainsi, les perspectives professionnelles semblent intéressantes pour les techniciens en postproduction télévisuelle, surtout dans la ville de Québec et dans toute la région de la Capitale-Nationale; Emploi-Québec jugeant les perspectives d’emploi acceptables jusqu’en 2019 dans ces secteurs.