Baccalauréat
Sciences infirmières

 

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 89,5%
En emploi en lien avec la formation : 93,2%
Taux de chômage : 0,9%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Les diplômés du baccalauréat Sciences infirmières, membres de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, pourront faire carrière à titre d’infirmiers cliniciens ou d’infirmières cliniciennes généralistes.

Leur rôle principal consiste à  évaluer l’état de santé des patients et à concevoir un plan de soins infirmiers ou de traitements en collaboration avec les médecins et les autres professionnels de la santé. Au terme de leur formation, ils seront en mesure de conseiller et de proposer des orientations à propos de la prestation de soins aux patients.

On retrouve ces professionnels principalement en milieu hospitalier, mais aussi dans d’autres établissements de soins de santé comme les centres de réadaptation, les cabinets de médecins, les organismes communautaires ou des entreprises.

Professions visées 

  • Infirmiers cliniciens ou infirmières cliniciennes généralistes

Profil recherché

Comme les interventions des infirmiers cliniciens et des infirmières cliniciennes généralistes s’effectuent en contact de proximité avec des patients souffrants ou malades, la compassion, l’empathie, le respect et l’écoute représentent des qualités essentielles.

Ces professionnels de la santé doivent en outre posséder un excellent sens de l’observation ainsi qu’un esprit d’analyse développé afin d’être en mesure d’évaluer adéquatement l’état de santé des patients et de proposer des soins ou des traitements appropriés en toute circonstance.

La gestion du stress, la capacité de faire face aux imprévus ainsi que le leadership sont d’autres qualités essentielles pour ces travailleurs.

Perspectives

Les perspectives de carrière sont excellentes pour les personnes possédant un baccalauréat en sciences infirmières.

Si l’ensemble de la profession d’infirmier ou d’infirmière est en besoin urgent de personnel compétent dans l’ensemble de la province, la profession d’infirmier clinicien ou d’infirmière clinicienne est particulièrement « en demande » en région métropolitaine, selon Emploi-Québec.

Cette forte demande est notamment attribuable à la croissance et au vieillissement de la population, à la complexification des traitements de certaines maladies ainsi qu’au taux de roulement élevé de la main-d’œuvre en raison de conditions de travail jugées difficiles.