6 bonnes raisons de faire un stage

Vous rêvez de vivre votre première expérience professionnelle au Québec? Vous avez besoin de références, ou encore vous vous demandez comment approcher ce fameux marché caché, comment réseauter? Vous cherchez des réponses afin de valider votre projet de retour aux études ou tout simplement vous souhaitez reprendre une activité professionnelle après une absence du marché du travail?

Voici six bonnes raisons de faire un stage!

1.Vivre sa première expérience au Québec

Très souvent en tant que nouvelle arrivante, même si vous appliquez sur un poste pour lequel vous avez toutes les compétences, votre CV n’est pas retenu en raison de l’absence d’expérience professionnelle au Québec, ce qui à la longue, peut s’avérer très frustrant voire décourageant.

Le stage vous permet de démontrer aux employeurs que l’expérience acquise à l’étranger est transférable et que vous avez les compétences nécessaires pour occuper un emploi dans la province. De plus, vous alimentez ainsi votre CV en y ajoutant votre première expérience réussie au Québec. Celle-ci démontrera aux recruteurs que vous êtes active dans votre recherche d’emploi et que vous avez un fort désir de vous intégrer dans la société québécoise. Pour un futur employeur, ce sont des signes qui ne trompent pas et il saura apprécier la démarche.

2. Obtenir des références

Cela peut vous surprendre mais en 2018, les employeurs veulent des références! Qui peut être une référence? Simplement quelqu’un qui vous a connue et même plus souvent supervisée en situation de travail. Si vous n’avez pas travaillé au Québec ou n’avez pas encore eu l’occasion d’exercer votre profession, cela peut s’avérer difficile de trouver de bonnes références.

Là, vous comprenez tout l’intérêt du stage. En effet, votre superviseur pourra vous donner des références et vous aurez également la possibilité d’utiliser l’évaluation du stage qu’il aura rédigée pour faire valoir vos forces en entrevue.

3. Travailler le marché caché

Avez-vous déjà lu des articles comme : « Comment débusquer les offres du marché caché? ». Il s’agit de la plus importante zone d’ombre de la recherche d’emploi, pratiquement impossible à trouver.

Là encore, le stage peut être la réponse. Un employeur qui a un poste à combler, préfèrera toujours embaucher une personne qu’il connaît et il se peut que vous arriviez au bon endroit au bon moment! Grâce au stage, vous avez la possibilité de démontrer vos compétences et aussi votre savoir-être. Vous vous serez déjà intégrée dans l’équipe, imprégnée de la culture de la compagnie et aurez fait votre place. Il apparaîtra donc tout naturel à l’employeur de vous proposer le poste avant même de l’afficher. Bye bye la concurrence!

4. Développer votre réseau

Faire un stage, c’est aussi l’occasion de développer votre réseau. Parfois l’employeur, même s’il apprécie beaucoup vos compétences, n’aura pas de poste à pourvoir. Toutefois, il pourra vous référer à ses contacts, faire circuler votre CV dans son réseau. C’est ce qui est arrivé à Nassima. L’entreprise où elle a fait son stage, n’a pas pu l’embaucher. Par contre, son superviseur l’a invitée à participer à un colloque spécialisé dans son domaine au cours duquel elle a pu réseauter. Quelques mois plus tard, une compagnie l’a contactée pour un emploi.

5. Valider un projet professionnel

Si votre projet est de reprendre des études, il est essentiel de bien vous informer et de choisir le programme le plus approprié. Trop de choix d’études se basent sur des idées erronées et beaucoup obtiennent des diplômes qui ne correspondent pas aux besoins du marché du travail.

Le stage va non seulement vous permettre de valider votre choix en fonction de vos intérêts et aptitudes, mais également vous permettre de vous assurer que ce programme vous aidera efficacement à vous placer à la sortie.

6. Reprendre une activité professionnelle après une absence prolongée

Après un congé maternité ou dans le cas d’un changement de carrière, le stage peut là aussi être une option gagnante.

Un recruteur hésitera à embaucher une personne qui a été absente du marché de l’emploi. À ses yeux, vous représentez « un risque ». Savoir qu’il peut vous tester en stage sera de nature à le rassurer et vous repositionnera sur le marché. En plus, vous pourrez ainsi combler la période d’inactivité qui ne vous avantage pas dans votre CV et reprendre confiance en vous.

Elba n’avait pas travaillé depuis 10 ans dans son domaine. Suite à une activité de réseautage, elle a trouvé un stage. Cette première expérience s’est avérée très concluante puisque le stage s’est transformé en un contrat de 3 mois. Aujourd’hui, Elba occupe un poste permanent dans son domaine et dirige son département.

Alors, si l’expérience vous tente, foncez!

Assurez-vous toutefois d’être prise en charge et accompagnée. En effet,  vous devez signer un contrat de stage pour bénéficier de la couverture de la CSST. En passant par un organisme d’aide à la recherche d’emploi, vous aurez le soutien nécessaire pour une expérience réussie.

En conclusion, et quelle que soit votre situation, faire un stage présente réellement de nombreux avantages et pour un grand nombre de chercheuses d’emploi, je dirais même que c’est LA formule « gagnant-gagnant ».

Par Fabienne Gardoni, conseillère en emploi.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres de stages disponibles.

Centre des femmes de Montréal

Depuis 1973, le Centre des femmes de Montréal a aidé plus d’un demi-million de femmes en leur fournissant les outils nécessaires pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille. Chaque année, plus de 600 Montréalaises font appel aux conseillères du Service d’employabilité pour développer des outils et stratégies gagnantes et dénicher «le poste» qui leur permettra de trouver leur place sur le marché du travail. Au fil des années, nous avons conçu différents programmes et activités de recherche d’emploi adaptés aux besoins spécifiques de la clientèle, et le respect des aspirations des participantes est certainement au cœur de chacune de nos actions.