Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Survivre à une rétrogradation

Vous n’êtes pas du tout qualifié pour votre nouvelle promotion et votre patron décide de vous rétrograder? Petit guide de survie pour vous en tirer la tête haute.

Votre orgueil en a pris pour son rhume? Même si vous vous sentez humilié, évitez de poser un geste que vous pourriez regretter, comme démissionner sur un coup de tête.

«Donnez-vous du temps pour réfléchir et ne vous cramponnez pas à votre déception», souligne Claire Landry, psychologue industrielle et conseillère en ressources humaines agréée chez André Filion et Associés.

Le poste moins élevé que l’on vient de vous confier correspond peut-être mieux à vos talents. Au fond, vous retirerez peut-être davantage de satisfaction dans ce travail que dans celui pour lequel vous n’étiez pas qualifié.

Démissionner ou continuer?

Il se peut que vous soyez incapable de passer par-dessus cette erreur de parcours, indique Martine Lemonde, conseillère d’orientation et directrice des services professionnels chez Brisson Legris, révélateur de potentiels. «Si vous n’avez plus confiance en vous, que vous n’osez plus prendre la parole aux réunions ou que vous avez des papillons dans l’estomac, il vaut peut-être mieux songer à démissionner.»

Par contre, si vous choisissez de rester à l’emploi de l’entreprise, vous devrez assumer votre décision. Brisez rapidement la glace avec vos collègues. «Dites-leur, par exemple, que vous avez surestimé l’ampleur de la tâche, ou encore que le poste n’était tout simplement pas pour vous», suggère Nathalie Martin, conseillère d’orientation et présidente d’Enjeux Carrière. Une fois ce mauvais moment passé, vous pourrez tourner la page et vous remettre au travail.

Partager

SUR LE MÊME SUJET