Navigation des articles

simon-coutu

Les causes et symptômes du stress au travail

stress02

Les spécialistes en santé mentale s’entendent généralement pour dire que le stress est une réponse de l’organisme à une tension ou à une agression, pouvant être liée à des facteurs physiques, émotifs, sociaux, économiques ou autres.

Notre milieu de travail peut être très propice au stress : en général, le stress survient lorsqu’il y a un conflit entre les demandes liées au travail et notre capacité à répondre à ces demandes. D’autres facteurs peuvent également nous perturber et causer du stress, notamment la crainte d’une mise à pied, le besoin de «performer», l’obsession de la perfection, la surcharge ou la charge insuffisante de travail, les conflits entre collègues ou avec notre patron, ou encore le manque de soutien.

Chez certaines personnes, le stress peut être positif, en ce sens qu’il procure la motivation et l’énergie nécessaires pour relever des défis. Pour d’autres, le stress se transforme en énergie négative et entraîne des répercussions parfois dramatiques sur la santé physique et mentale. Mais quel que soit notre seuil de tolérance au stress, lorsque ce dernier est trop élevé, il est considéré comme négatif.

Des signes à détecter

Il existe des signes précurseurs qui peuvent indiquer que nous avons de la difficulté à composer avec des situations stressantes. En voici quelques-uns :

• Fatigue
• Battements de cœur accélérés
• Souffle court
• Mâchoires contractées
• Douleur thoracique
• Anxiété
• Sautes d’humeur fréquentes
• Consommation accrue d’alcool ou de drogue
• Mauvais rendement au travail
• Mauvaise hygiène de vie

Ces symptômes n’apparaissent pas nécessairement tous en même temps. Le stress connaît une progression et passe habituellement par plusieurs phases. D’abord, les signes sont davantage de nature affective que physique (par exemple, état vague d’anxiété, difficulté à se concentrer, ennui). Si le stress persiste, les signes sont alors aggravés et ont un impact important sur le bien-être de la personne, pouvant même mener à des problèmes cardiaques ou à une dépression majeure.

Trouver les sources de stress

Il existe différentes méthodes pour gérer le stress, mais avant tout, il faut reconnaître les situations pouvant en être la cause. Aussi étonnant que cela puisse paraître, on n’est pas toujours conscient de vivre en état de stress. Sous la pression et les exigences de plus en plus grandes reliées au travail, on finit par réagir aux stimuli externes comme des automates, jusqu’à être complètement déconnecté de soi-même.

À ce stade, il est difficile de mettre le doigt sur les habitudes, les attitudes et les signes annonciateurs de problèmes. Pour aider à y voir plus clair, les spécialistes en santé mentale suggèrent d’effectuer un test pour faire le point sur son degré de stress. En commençant par recenser les sources de stress, on peut plus facilement isoler le problème, prendre du recul et trouver des solutions.

Des trucs pour alléger le stress

Changer un mode de fonctionnement ou une habitude nécessite beaucoup de patience et de tolérance envers soi-même. Les stratégies de changement sont plus efficaces lorsqu’elles s’installent de façon graduelle, et il est également préférable de s’attaquer à une habitude à la fois.

Pour mieux gérer le stress quotidien au travail, voici quelques conseils :
• Réduire sa consommation de café et adopter une alimentation saine et équilibrée.
• Respirer profondément plusieurs fois dans la journée pour diminuer l’anxiété et rétablir l’équilibre du métabolisme.
• Pendant l’heure du dîner, manger à l’extérieur du bureau, faire une promenade, lire ou encore écouter un peu de musique.
• Se ménager des moments pendant lesquels on peut faire quelques exercices de relaxation et de respiration.
• Créer une ambiance agréable et apaisante dans son espace de travail. Un décor chaleureux peut procurer un sentiment de paix lorsqu’une situation semble difficile à affronter.
• Couper la sonnerie du téléphone pendant une heure lorsqu’on sent qu’on est sur le point de craquer.
• Relever ses courriels deux ou quatre fois par jour plutôt qu’au fur et à mesure.
• Apprendre à dire non et à déléguer des tâches.
• Trouver un ou une collègue avec qui on pourra parler dans les moments difficiles.
• Évacuer ponctuellement ses préoccupations en les écrivant dans un carnet ou encore en utilisant un dictaphone.
• Flâner le soir avant de rentrer du bureau pour se vider l’esprit des tracas de la journée.
• Tenter de dédramatiser en riant de ses mésaventures, pratiquer l’autodérision.

Surtout, n’attendez pas de craquer !

Partager

SUR LE MÊME SUJET