Navigation des articles

marie-claude-veillette

Le télétravail, bon pour l’employé ou l’employeur?

Deux mains sur le clavier d'un ordinateur portable

Photo : Pamela Uyttendaele/Shutterstock

Le travail à la maison vous semble être la solution à tous vos problèmes? Attention; ce n’est pas pour tout le monde! Marie-Claude Veillette, blogueuse pour La vie moins chère, partage son expérience personnelle et présente le pour et le contre du télétravail.

Plusieurs me qualifient de privilégiée. Je me considère comme telle. Pourquoi? Parce que mon employeur me permet de faire du télétravail, c’est-à-dire d’exercer un travail régulier à l’extérieur des bureaux de l’entreprise. Et ça me convient.

Ça me convient parce que ça me permet de vivre loin de la métropole, du stress et des bouchons de circulation. Ça me permet aussi de réduire certains postes de dépenses comme l’essence, le stationnement, les dîners au restaurant et le fameux budget lié à la tenue vestimentaire.

Comme j’assume moi-même certains frais comme ceux liés à ma présence au bureau une fois par semaine pour des réunions marketing, j’obtiens une déduction fiscale le temps des impôts venu. C’est tout à fait normal.

Voilà pour les avantages économiques.

Mais pour moi, le réel avantage du télétravail n’est pas financier. Il est personnel. J’aime le fait d’être évaluée en fonction des objectifs et des résultats et non pas en fonction de ma présence physique au bureau. J’ai la latitude d’organiser mon horaire de travail en fonction des priorités. Je suis moins dérangée, et par conséquent, le travail à la maison me permet d’être plus efficace que si j’avais à me rendre au bureau tous les jours.

Et c’est vrai, je n’ai pas à vivre le stress du matin comme les lunchs à faire, le trafic et le fait de devoir être tirée à quatre épingles 5 jours sur 7.

Le télétravail, c’est fait pour tout le monde?

Un des avantages les plus souvent cités à propos du travail à domicile, c’est qu’il favoriserait une meilleure conciliation travail-famille. Oui, le travail à domicile permet d’utiliser les minutes qui seraient normalement perdues dans le trafic matin et soir pour effectuer diverses tâches domestiques ou autres en dehors des heures de bureau.

En contrepartie, lorsqu’on travaille de la maison, la charge de travail peut facilement s’alourdir et les heures supplémentaires s’accumuler parce que le bureau n’est jamais très loin. Bref, la ligne est mince entre travail et famille.

Dans une enquête menée par Statistique Canada, on peut lire que le travail à domicile n’est pas considéré comme une expérience satisfaisante pour bon nombre d’employés : absence d’interactions en milieu de travail et sentiment d’isolement; impression d’être oubliés par l’employeur; jugements négatifs des collègues; séparation difficile entre les activités professionnelles et les responsabilités familiales.

Par ailleurs, l’étude révèle que certains employés, qui ont essayé le télétravail, se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas les qualités ou les traits de personnalité requis pour le travail à domicile (grande indépendance, capacité à travailler en solitaire, etc.).

Quels sont les avantages pour l’employeur?

Le télétravail permet, entre autres, aux entreprises d’économiser en frais d’immobilisation et leur offre la possibilité d’attirer de nouveaux talents sans que la distance ne soit un frein.

Si certains gros joueurs comme Yahoo! ont reculé face au télétravail dans un ultime effort de relancer la réflexion et la créativité, d’autres y voient beaucoup d’avantages. C’est le cas de TELUS qui a comme objectif de faire en sorte que 70 % de ses 40 000 employés au Canada deviennent «mobiles» d’ici 2015, c’est-à-dire qu’ils puissent travailler pleinement ou partiellement à domicile.

Ce billet vous est proposé par La vie moins chère!, le blogue de LesPAC.com, premier site d’annonces classées au Québec.

marie-claude-veillette
Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude Veillette a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision avant de se joindre à l’équipe de Mediagrif (propriétaire de Jobboom) comme spécialiste de contenu et coordonnatrice marketing en janvier 2012. Elle écrit également sur La vie moins chère, le blogue du site d'annonces classées LesPAC.com.

Voir ses derniers articles »

Partager

SUR LE MÊME SUJET

Une réflexion au sujet de « Le télétravail, bon pour l’employé ou l’employeur? »

  1. Ping : 5 conseils pour favoriser le leadership au féminin

Les commentaires sont fermés.