Navigation des articles

equipe-jobboom

Le choc démographique favorise l’emploi des diplômés

etudiants06

Selon Jobboom, pas moins de 130 formations des niveaux professionnel, technique et universitaire offrent d’excellentes perspectives d’emploi en 2014. Parmi celles-ci, 35 présentent un potentiel de plein emploi et 95 affichent un taux de placement de 95 % et plus.

C’est aujourd’hui que Jobboom lance le guide Les carrières d’avenir 2014, fruit d’une vaste enquête menée entre juin et décembre 2013 auprès de quelque 300 intervenants des milieux industriel, professionnel et scolaire.

Cet ouvrage de près de 300 pages regroupe les statistiques les plus récentes ainsi que les analyses et l’information essentielles à la compréhension du marché du travail.

Des diplômes très prisés des employeurs

Malgré un ralentissement global de l’embauche observé au cours de la dernière année, plusieurs diplômes demeurent très prisés des employeurs. Certains programmes font même l’objet de 10 fois plus d’offres d’emploi qu’il n’y a de diplômés disponibles.

Comme les années précédentes, les perspectives de Jobboom font état de la forte demande de travailleurs qualifiés dans des secteurs comme les technologies de l’information et des communications (TIC) ainsi que l’administration et la comptabilité.

«De plus, une trentaine de programmes figurent année après année dans notre sélection, signe que cette demande n’est pas qu’une mode passagère», souligne Patricia Richard, directrice de l’information de Jobboom.

Des industries cycliques, comme les mines, ou qui ont connu des crises importantes, comme la foresterie, confirment aussi qu’elles ont besoin de main-d’œuvre qualifiée pour s’adapter aux nouvelles techniques et répondre aux exigences des marchés internationaux.

Choc démographique : c’est maintenant!

«Nous entrons concrètement dans cette période de choc démographique dont Jobboom a été l’un des premiers à annoncer l’impact sur le marché du travail québécois, poursuit Mme Richard.

Ainsi, le nombre de Québécois âgés de 15 à 64 ans a augmenté d’à peine 10 000 en 2013, alors que ce chiffre était en moyenne de 39 000 au cours de la décennie 2000. Cette baisse progressive de la population disponible à l’emploi va marquer le développement économique du Québec d’ici à 2030. Selon cette tendance, 75 % des jeunes aujourd’hui sur les bancs de l’école occuperont un emploi à la suite du départ d’un retraité.»

Un million de postes à pourvoir d’ici 2021

Emploi-Québec prévoit que d’ici 2021, plus d’un million de postes seront disponibles, uniquement en raison des départs à la retraite. Comme trois postes sur quatre exigeront au minimum des qualifications de niveau professionnel (DEP), ceux qui n’obtiendront pas de diplôme suffisamment «qualifiant» risquent de rater bon nombre d’occasions d’emploi.

«Pourtant, chaque année, plus de 11 000 élèves quittent l’école avant d’avoir décroché, au minimum, un diplôme d’études secondaires», rappelle Mme Richard.

Télécharger le communiqué complet

Télécharger le Bilan des perspectives du marché du travail 2014


Découvrir le guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager