Navigation des articles

nadine-beaupre

L’auto sabotage a un prix … quel est le vôtre ?

procrastination

Photo : pathdoc / Shutterstock

Tous les jours, jonglez-vous avec le syndrome de l’imposteur ? Avez-vous tendance à procrastiner ? Jouez-vous avec le triangle de la victime ? Avez-vous le sentiment de ne pas être assez ou êtes-vous toujours sur la défensive ?

Si vous hésitez à répondre à ces questions, c’est peut-être parce que vous êtes piégé par l’auto saboteur de la « peur de vous tromper » qui dirige votre vie.

Au cours des 20 dernières années à titre de gestionnaire, j’ai rencontré des gens savants qui connaissaient beaucoup de sujets, mais qui avaient peur de l’échec.

Aujourd’hui, dans ma profession de coach de gestion, je côtoie plusieurs personnes importantes qui détiennent un nombre impressionnant de diplômes, mais qui ont peur de ne pas être à la hauteur.

Dites-moi, serait-ce un auto saboteur qui retient votre élan professionnel à vous aussi ?

Qu’est-ce que l’auto sabotage ?

C’est un ensemble de comportements, d’habitudes, de croyances et d’attitudes, plus ou moins conscient, que vous nourrissez par la peur. Ces mécanismes vous empêchent de passer à l’action. Avec le temps, ces auto saboteurs finissent par se retourner contre vous soit pour contrecarrer vos décisions ou vos choix, soit pour vous entraîner dans une direction qui n’est pas la bonne pour vous.

Pour certaines personnes, la prise de conscience sera d’apprendre à mieux gérer ses attentes envers la vie. Pour d’autres, un réel changement sera nécessaire afin d’identifier les schémas destructeurs qui vous empêchent de vivre une vie meilleure.

Avez-vous tendance à utiliser ces expressions : « Je dois … », « Je ne peux pas …»,« Il faut que je… », « Je suis moche », «Je suis nul », « Je n’ai pas le choix » ?

Laquelle parmi ces phrases résonne le plus en vous ? Quel est ce discours intérieur automatique que vous alimentez sans cesse ? Qu’est-ce qui fait que cette souffrance vous sert bien et vous permet de demeurer dans un éternel état d’être insatisfait ?

Quelle est l’origine de vos auto saboteurs ?

Que vous ayez vécu un revers professionnel, un manque de confiance, un manque d’estime personnelle ou un manque de repères au cours de votre vie, chaque fois il sera important de reconnaître ceci : quel est le besoin qui se cache derrière ce manque ?

Une fois que vous aurez repéré un auto saboteur, sachez qu’il peut être contre-productif de s’attaquer à lui seul et « de front ». Parce qu’un auto saboteur est souvent nourrit par un autre qui est sous-jacent et ainsi de suite. Le vrai travail débutera avant tout par l’acceptation de cet état de fait, ce qui vous évitera de tourner en rond et de vivre de la frustration ou une obsession compulsive.

L’auto saboteur joue principalement sur le registre de vos doutes, de vos peurs, de la culpabilisation et sur votre image de soi.

Par exemple :

  • Peur de dire ou de ne pas dire
  • Peur de faire ou de ne pas faire
  • Peur d’être vu ou jugé ou étiqueté
  • Peur de ne plus être aimé ou d’être rejeté

Les étiquettes, les préjugés, les interdits et le jugement des autres martèlent l’ancrage de vos auto saboteurs avec une forte autorité. Ce qui fait que vous pourriez confondre facilement un auto saboteur comme votre voix du bon sens et de la raison.

3 façons d’identifier et d’éliminer vos auto saboteurs ?

C’est donc tout un travail de recadrage que vous aurez besoin d’accomplir, un travail de repositionnement des événements structurants de votre vie avec l’aide d’un thérapeute, d’un psychologue ou d’un coach selon votre état de santé psychologique qui prévaut.

Pour que cela ne reste pas un vœu pieux, je vous propose de consulter la liste des 80 auto saboteurs les plus fréquents et d’identifier au moins trois mécanismes destructeurs qui pourraient avoir une influence sur votre vie.

Ensuite, posez-vous ces trois questions qui sont inspirées de la technique d’analyse transactionnelle dit « Triangle de Karpman » :

1. Est-ce un auto saboteur de type « victime » ? Avez-vous l’impression qu’on vous en veut ? Que vous n’êtes pas chanceux ? Que c’est la faute des autres ou des événements?

2. Est-ce un auto saboteur de type « persécuteur » ? Voulez-vous toujours avoir raison ? Êtes-vous colérique ? Avez-vous l’esprit vengeur ? Critiquez-vous facilement les autres ?

3. Est-ce un auto saboteur de type « sauveur » ? Vous sentez-vous supérieur aux autres? Êtes-vous gentil ou sympathique pour plaire aux autres ? Avez-vous le sentiment d’être indispensable ?

À partir de ce point, je vous invite à devenir un observateur et de prendre de bonnes notes sur votre façon d’agir sous l’influence d’auto saboteurs. Et si vous êtes comme moi, vous leur donnerez un petit nom humoristique pour vous permettre de danser avec eux lorsqu’ils se pointeront le bout du nez. Ce simple truc vous aidera à les repérer et vous cesserez ainsi de les prendre trop au sérieux.

nadine-beaupre
Nadine Beaupré

Nadine Beaupré, ACC, est dirigeante de la firme Intrapreneur-e, qui se spécialise dans le coaching de gestion et le développement de la carrière. Elle cumule plus de 20 années d’expérience à titre de gestionnaire au sein d’entreprises financières canadiennes. Suivez la sur Facebook.

Voir ses derniers articles »

Partager