Navigation des articles

equipe-jobboom

Profession : dentiste

Comme dentiste généraliste au Carrefour dentaire de Montréal, la Dre Nelly Chafai examine la bouche de ses patients dans le but de détecter toute anomalie… et de leur offrir des sourires parfaits!

Pour en savoir plus sur cette formation : Carrières d’avenir : Médecine dentaire

Rôle et tâches

Dès ses études collégiales, Nelly savait qu’elle voulait travailler dans le domaine de la santé. «Des gens de plusieurs domaines sont venus nous parler de leur profession au cégep. Le dentiste avec l’air passionné par son travail», explique-t-elle. Comme elle avait une bonne dextérité manuelle et qu’elle aimait les sciences, elle a décidé de se diriger vers la médecine dentaire. «J’étais fascinée par l’esthétique de la bouche, dit-elle. J’étais particulièrement intriguée par l’orthodontie. Je voulais pouvoir reconstruire le sourire de quelqu’un.»

Ses buts ont toutefois changé lorsqu’elle a découvert la profession de dentiste généraliste. «J’ai constaté que j’adorais suivre les patients du début jusqu’à la fin de leurs traitements. J’aime apprendre à les connaître et leur faire perdre la phobie du dentiste. J’ai une certaine facilité à les calmer… pour finalement leur faire apprécier leur traitement!» explique-t-elle.

Sa priorité? Préserver la bonne santé dentaire de ses patients. «Notre travail consiste à les traiter au moment propice, avant qu’une maladie ne vienne endommager la dentition, grâce aux plombages, aux couronnes et aux traitements de canaux notamment, précise Nelly. Je travaille avec des hygiénistes dentaires. À la fin du nettoyage, je vois les patients pour faire leur examen et, au besoin, leur donner un plan de traitement.»

Certaines personnes sont toutefois intéressées davantage par l’esthétique dentaire. «J’ai des clients qui viennent pour des questions d’image. Je fais alors des facettes, des couronnes sur les dents antérieures ou encore des blanchiments de dents.»

Qualités recherchées

Avant toute chose, le dentiste doit être habile de ses mains. «Il ne doit pas faire mal au patient, dit André Fournier, doyen de la Faculté de médecine dentaire de l’Université Laval. Les couronnes et ponts, par exemple, sont des procédures qui nécessitent beaucoup de dextérité, de patience et de méthode.»

La forme physique est aussi indispensable. «Certaines opérations sont très longues, lorsqu’on doit enlever plusieurs dents par exemple. On doit alors adopter une bonne posture», explique Nelly.

Chaque année, le domaine est inondé d’innovations : nouveaux produits, matériaux ou techniques. Le dentiste doit donc s’intéresser aux progrès scientifiques et constamment mettre à jour ses connaissances.

Défis et perspectives

Un bureau de dentistes est une véritable PME, avec le défi entrepreneurial que cela comporte. En effet, le dentiste doit souvent gérer du personnel. En revanche, il a l’avantage d’être son propre patron, souligne M. Fournier. Pour faciliter leur démarche en affaires, plusieurs jeunes dentistes choisis­sent de s’associer avec des professionnels qui ont déjà une pratique bien établie.

Avec l’expérience, le dentiste voit ses capacités s’améliorer de jour en jour, poursuit M. Fournier. «Il prend alors de la vitesse et de la confiance.» Au courant de sa carrière, le dentiste peut aussi se spécialiser en ajoutant une maîtrise à son bagage. Plusieurs programmes s’offrent à lui, en dentisterie pédiatrique ou en orthodontie entre autres. Il pourra alors cesser la pratique générale pour se consacrer uniquement à sa spécialité.

Comme dans plusieurs domaines, la médecine dentaire passe tranquillement à l’ère du numérique. Les dentistes vont être de plus en plus appelés à utiliser des ordinateurs, pour les radiographies notamment.

Il faut être membre de l’Ordre des dentistes du Québec pour porter le titre de dentiste.

Horaires et milieux de travail

  • La plupart des dentistes exercent dans des bureaux privés, seuls ou avec des partenaires.
  • Les diplômés peuvent aussi travailler en milieu hospitalier ou pour des entreprises qui vendent des produits dentaires.
  • Les dentistes établissent leur horaire, mais tout en respectant les besoins de leur clientèle. Plusieurs travaillent donc en soirée ou le samedi. 

Champs d’intérêt

  • se passionne pour les sciences, la santé et la psychologie
  • aime être autonome et prendre des décisions
  • aime résoudre des problèmes concrets et se sentir utile
  • aime écouter, comprendre et aider les personnes
  • aime l’observation et le travail de précision

Aptitudes

  • altruisme et habileté aux relations humaines
  • habileté à transmettre et à vulgariser de l’information
  • dextérité manuelle, endurance physique et très bonne résistance au stress
  • grande faculté de concentration, minutie et précision

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.

Partager