DEC Techniques d’orthèse et de prothèses orthopédiques
(Laval)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 94.7%
Emploi en lien avec la formation : 100%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

À la suite de leurs études menant à l’obtention du DEC Techniques d’orthèses et de prothèses orthopédiques, les diplômés pourront avoir accès à des postes de techniciens en orthèses et prothèses dans des centres de réadaptation publics ou privés.

Cette formation collégiale leur apprendra principalement à fabriquer, ajuster et à réparer des orthèses et des prothèses afin de permettre à leur clientèle de retrouver leur indépendance fonctionnelle dans le cadre d’un programme de réadaptation. Sur le marché du travail, les diplômés devront généralement être membres de l’Ordre des technologues professionnels du Québec afin d’exercer leur métier.

Professions visées

  • Autres technologues et techniciens/techniciennes des sciences de la santé (sauf soins dentaires) (3219)

Qualités requises

L’écoute, le respect, le tact et l’empathie font partie des habiletés communicationnelles et relationnelles requises chez les personnes souhaitant suivre cette formation. En emploi, elles seront appelées à créer des relations de confiance avec le public. Elles devront donc transmettre efficacement les informations utiles à leur réadaptation.

Une excellente dextérité manuelle, le sens des responsabilités et l’esprit d’analyse représentent d’autres qualités nécessaires.

Critères d’admissibilité à la formation

Toute personne qui satisfait aux conditions générales d’admission du Règlement sur le régime d’études collégiales peut être admise à la formation collégiale en technique d’orthèses et de prothèses orthopédiques. Aucune condition particulière n’est exigée.

Particularités régionales

Dans la région de Laval, 75 % des diplômés de ce programme d’études étaient à l’emploi et 8,3 % d’entre eux poursuivaient leurs études à la suite de l’obtention de leur DEC. Ces données sont tirées de l’Enquête Relance 2016 du ministère de l’Éducation à propos de la situation des personnes titulaires d’un diplôme d’études collégiales en 2014-2015.

L’accès à l’emploi se fait donc relativement facilement pour les finissants qui auront l’occasion de dénicher un emploi dans des centres de réadaptation ou dans un laboratoire privé d’orthèses et de prothèses orthopédiques de la région.

Perspectives

Selon Emploi-Québec, le métier de technologue et technicien des sciences de la santé (sauf soins dentaires) présente des perspectives professionnelles favorables jusqu’en 2019, et ce, autant à l’échelle régionale que dans l’ensemble de la province.

Pour faire évoluer leur carrière, les diplômés devront suivre attentivement l’évolution des avancées technologiques de ce secteur d’activité.