DEC Techniques d’inhalothérapie
(Mauricie)

 

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 84.2%
Emploi en lien avec la formation : 100%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

L’obtention du DEC Techniques d’inhalothérapie permet aux diplômés de se diriger vers une carrière d’inhalothérapeute dans le domaine de la santé. Après avoir réussi leurs études, ils devront cependant obtenir leur permis de pratique auprès de l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec.

Sur le marché du travail, ils deviendront des professionnels de la santé spécialisés en soins du système cardiorespiratoire et en anesthésie. Leurs principales responsabilités consisteront à effectuer différents tests et diverses analyses cardiorespiratoires, à utiliser des inhalateurs et d’autres équipements diagnostiques ou thérapeutiques, à évaluer l’état des patients et à effectuer certaines interventions.

Professions visées

  • Inhalothérapeutes, perfusionnistes cardiovasculaires et technologues cardiopulmonaires (3214)

Qualités requises

On demandera généralement aux personnes souhaitant suivre cette formation collégiale de posséder un bon esprit d’analyse et de synthèse. Ces dernières devront également être en mesure de s’adapter aux situations d’urgence et aux changements en plus de mettre à profit leurs excellentes habiletés communicationnelles et relationnelles.

Critères d’admissibilité à la formation

Il suffit de satisfaire aux conditions générales d’admission du Règlement sur le régime d’études collégiales et d’avoir réussi les cours de mathématiques (technico-sciences ou sciences naturelles) de la 4e secondaire et de chimie de la 5e secondaire afin d’être admis à la formation collégiale en techniques d’inhalothérapie.

Particularités régionales

En Mauricie, on estime qu’environ 200 travailleurs sont à l’emploi dans le domaine de l’inhalothérapie.

Par ailleurs, l’avenir professionnel des diplômés régionaux du DEC en techniques d’inhalothérapie est presque assuré si l’on se fie aux plus récentes données de l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation à propos de la situation des personnes titulaires d’un diplôme d’études collégiales. De fait, tous les diplômés de 2014-2015 de ce programme en emploi à la suite de leurs études ont décroché un emploi  en lien avec la formnation suivie (taux d’emploi de 100 %).

Perspectives

Au cours des prochaines années, le vieillissement de la population et l’accroissement des besoins en soins de santé favoriseront les occasions professionnelles des diplômés.

Selon Emploi-Québec, les perspectives d’emploi régionales sont acceptables pour le métier d’inhalothérapeute. Ces mêmes perspectives sont encore plus favorables pour l’ensemble de la province.