DEC
Techniques d’hygiène dentaire
(Outaouais)

 

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 100%+
Emploi en lien avec la formation : 95.7%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

À la suite de leurs études menant à l’obtention du DEC Techniques d’hygiène dentaire, les diplômés pourront avoir accès à des postes d’hygiénistes dentaires dans le secteur privé ou dans le domaine public. Ils seront cependant dans l’obligation d’obtenir leur permis auprès de l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec avant d’entreprendre leur carrière dans le domaine.

Cette formation collégiale leur apprendra notamment à réaliser des traitements préventifs ou curatifs d’hygiène dentaire. L’examen des dents, la prise de radiographies ou les consultations avec les dentistes font partie de leurs principales responsabilités professionnelles.

Professions visées

  • Hygiénistes et thérapeutes dentaires (3222)

Qualités requises

L’écoute, le tact et l’empathie sont de mise pour les personnes souhaitant suivre avec succès cette formation. De plus, on leur demandera de posséder une bonne dextérité manuelle, de la minutie et de la rigueur.

Critères d’admissibilité à la formation

Il faudra satisfaire aux conditions générales d’admission du Règlement sur le régime d’études collégiales et avoir réussi le cours de chimie de la 5e secondaire afin d’être admis à la formation collégiale en techniques d’hygiène dentaire.

Particularités régionales

L’accès au marché du travail devrait se faire facilement pour les diplômés de ce programme en Outaouais. Selon les données colligées par le ministère de l’Éducation dans l’Enquête Relance 2016, 83,3 % des diplômés de la région étaient actifs professionnellement à la suite de l’obtention de leur diplôme alors que 8,3 % d’entre eux poursuivaient leurs études.

Le métier d’hygiéniste dentaire, qui compte environ 400 travailleurs dans la région, fait partie des professions les plus « en demande » actuellement selon Emploi-Québec. Les besoins de personnel qualifié seraient attribuables à la création de nouveaux emplois et au taux de roulement élevé de la main-d’œuvre, et ce, autant en Outaouais que dans la région d’Ottawa.

Perspectives

Les perspectives professionnelles sont donc favorables pour les diplômés du DEC à l’échelle régionale et dans plusieurs autres régions de la province.

Par ailleurs, les diplômés auront l’occasion de se spécialiser dans une discipline particulière de leur secteur d’activité en cours de carrière ou encore poursuivre leurs études à un niveau supérieur.