Navigation des articles

lisa-marie-noel

Vendre son entreprise à ses enfants?

La retraite est à votre porte, mais qui prendra votre relève? Vos enfants ou un autre entrepreneur?

Si elle passe aux mains de vos enfants, votre entreprise pourrait bien demeurer le principal sujet de discussion lors des soupers de famille, des partys de Noël et tous ces événements où vous vous rencontrerez. «Avez-vous envie d’entendre parler de votre business le restant de votre vie? Êtes-vous prêt à la voir gérée différemment de ce que vous auriez fait?», demande Pierre Ste-Marie, responsable de la pratique Entreprise chez KPMG, un cabinet offrant des conseils en vérification et en fiscalité. Si la réponse à ces deux questions est non, mieux vaut vendre à un tiers.

Vos enfants sont-ils intéressés?

«Si des parents veulent vendre à leurs enfants, la première chose à vérifier est leur intérêt à prendre la relève», indique Pierre Roy, directeur général du Centre local de développement (CLD) L’Islet, à Saint-Jean-Port-Joli. Posez-leur la question, sans présumer de leur réponse. Par exemple, un jeune qui a un bon emploi ailleurs et qui n’a jamais exprimé le désir de travailler pour l’entreprise familiale peut avoir envie, une fois adulte, de revenir au bercail pour la diriger. Et même s’il travaille déjà pour vous, il peut avoir d’autres projets de carrière que celui de prendre votre relève.

Ont-ils des qualités d’entrepreneur?

Les parents ne sont pas toujours les bons juges du potentiel de leur enfant. Ils se fient beaucoup aux diplômes obtenus par leurs jeunes pour évaluer s’ils sont aptes ou non à prendre les rênes. C’est une erreur, croit M. Roy. «Si votre enfant détient un MBA, vous pourrez faire confiance à ces compétences en gestion. Mais ce n’est pas parce qu’il est ingénieur qu’il sera nécessairement un bon entrepreneur», illustre-t-il.

Pour mieux évaluer le potentiel de vos enfants, M. Roy propose de leur faire passer des tests de compétences, dispensés par des firmes de ressources humaines ou de management spécialisées dans le domaine. Ces tests leur permettront de cibler leurs forces et leurs faiblesses. «On utilise de plus en plus ces tests dans des cas de transfert d’entreprise. Les résultats sont très précis», explique M. Ste-Marie.

Vos enfants veulent reprendre votre entreprise, mais les tests indiquent qu’ils n’ont pas les compétences pour le faire? Ils pourront suivre des cours pour acquérir le savoir nécessaire ou encore faire appel à un coach professionnel ou un mentor pour les aider à devenir de meilleurs gestionnaires.

Partager

SUR LE MÊME SUJET