Navigation des articles

marika-gauthier

Tout travail mérite salaire

Vous avez décroché votre premier emploi. Exigez d’être payé pour toutes vos heures de travail… et refusez de payer l’affreux uniforme qu’on vous oblige à porter!

Au Québec, les jeunes salariés sont souvent victimes d’infractions aux normes du travail. On leur impose d’effectuer des tâches sans être payé ou d’acheter eux-mêmes leur uniforme. La bonne nouvelle, selon la Commission des normes du travail (CNT), c’est que la plupart des patrons agissent ainsi par ignorance. Une simple discussion suffit donc habituellement pour régler le problème. Si votre supérieur est récalcitrant, vous pourrez porter plainte à la CNT, qui mènera une enquête.

L’uniforme

«Lorsqu’un employeur vous oblige à porter les vêtements de la compagnie, il doit les payer», affirme Me Dalia Gesualdi-Fecteau, de la CNT. Cette règle s’applique tant pour les pompistes qui portent un uniforme, que pour les vendeurs de vêtements, tenus de porter la marchandise de la boutique.

La consigne est plus vague, comme «Portez une blouse blanche et un pantalon noir»? Comme l’employeur ne vous impose pas de magasin en particulier, vous devrez payer vous-même vos vêtements.

La pause repas

Vous avez droit à une pause non rémunérée de 30 minutes consécutives après 5 heures de travail. Certains salariés, comme un caissier de dépanneur qui travaille seul, ne peuvent pas quitter leur poste pour aller manger. Dans ce cas, l’employeur doit leur payer la demi-heure.

Heures payées

«Toutes les heures travaillées doivent être payées», dit Me Gesualdi-Fecteau. Donc, si vous placez des produits sur les étagères d’un commerce avant les heures d’ouverture, ou que vous nettoyez le restaurant après sa fermeture, vous devez être rétribué pour ces heures.

La formation

Serez-vous payé pour les trois jours de formation que votre nouvel employeur a exigés? «Toute période d’essai ou de formation en entreprise doit être payée, au moins au salaire minimum», confirme Me Gesualdi-Fecteau.

Les jours fériés

Tous les employés reçoivent le salaire d’une journée complète de travail pour chaque jour férié. «Même si vous ne travaillez pas les lundis, et que le jour férié tombe cette journée, vous êtes en droit de recevoir une indemnité égale à 1/20 du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du congé, sans tenir compte des heures supplémentaires», soutient Me Gesualdi-Fecteau. Vous travaillez 15 heures par semaine? Vous recevrez trois heures de congé ou trois heures de salaire en plus.

Partager