Navigation des articles

Se donner des ailes

Se donner des ailes

Si l’avion est un moyen de transport aussi fiable, c’est en partie grâce au travail de gens comme Olivier Choquette, technicien en avionique.

Au moment de l’entrevue, Olivier était sur le point de s’envoler pour Dubaï, aux Émirats Arabes Unis. Et il ne cachait pas son enthousiasme! Là-bas, il travaillera pendant deux ans pour ExecuJet Middle East. Cette entreprise est un «FBO» (Fixed Base Operator), comme on dit dans le jargon du métier, c’est-à-dire un centre de services pour les compagnies aériennes.

Accro des nouvelles technos

Les systèmes électriques et électroniques qui composent les avions n’ont plus de secret pour Olivier! Diplômé du DEC en avionique de l’École nationale d’aérotechnique, il a travaillé pour la compagnie Air Transat, puis pour Skyservice, un FBO basé à l’aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal, à Dorval.

«Je touche un peu à tout, c’est ce qui est passionnant! Je fais la maintenance, je répare ou j’installe les systèmes qui, dans un avion, permettent la navigation et les communications, comme les systèmes d’autopilotage, de radio et de radar», explique-t-il. Olivier travaille aussi bien sur des avions très modernes comme les nouveaux Airbus, que des aéronefs plus anciens qui datent des années 1970, et sur lesquels il faut installer de nouveaux équipements conformes aux plus récentes réglementations de sécurité.

«Cela me demande de maintenir constamment mes connaissances à jour. Je me documente en lisant des revues spécialisées, par exemple, mais les employeurs fournissent aussi régulièrement de la formation», indique-t-il. Un métier passionnant, et qui permet également de voyager, puisqu’il y a des avions à réparer et à entretenir partout sur la planète!