Navigation des articles

eric-grenier

RRQ : Les Québécois opposés à une hausse des cotisations

cotisation

Une forte majorité de Québécois s’opposerait à une nouvelle hausse des cotisations à la Régie des rentes du Québec, soutient un sondage Angus Reid produit à la demande de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante – Québec (FCEI-Québec).

En campagne depuis plusieurs semaines contre l’intention des autorités provinciales et fédérale d’augmenter les cotisations aux régimes publics de retraite, la FCEI a demandé à 1600 salariés canadiens quels seraient les meilleurs moyens d’assurer leur avenir financier à la retraite. L’augmentation des cotisations au Régime de pension du Canada et aux régimes provinciaux comme celui de la Régie des rentes du Québec ne recueille que 18 % des appuis (15 % au Québec).

La réduction des impôts se révèle la solution la plus populaire, avec 58 % des appuis au Québec, et 55 % dans le reste au Canada. La réduction des frais de gestion des comptes d’épargne-retraite et la création de nouveaux outils d’épargne attirent aussi l’attention des Québécois, tout comme l’augmentation des limites de cotisation aux REER et aux CELI, même si différentes études ont démontré qu’une infirme minorité de contribuables a les moyen d’atteindre les limites existantes. Selon des calculs du professeur en comptabilité de l’UQAM Léo-Paul Lauzon, 75 % des montants investis dans les REER au Canada sont le fait de seulement 5 % des contribuables, essentiellement les plus riches. Les deux tiers des Québécois ayant répondu au sondage estiment d’ailleurs ne pas avoir les moyens d’investir suffisamment pour leurs vieux jours.

Par ailleurs, les Québécois pourront profiter justement dès janvier du Régime volontaire d’épargne retraite. Tous les employeurs ayant plus de 10 salariés devront l’offrir, mais ne seront pas forcés d’y contribuer. Ce seront les banques qui géreront ces nouveaux fonds. Ces dernières sont pourtant décriées par les travailleurs québécois pour leurs frais de gestion jugés excessifs.

Le ministre des Finances fédéral, Jim Flaherty, et ses homologues provinciaux se préparent à discuter, en fin de semaine, de propositions visant la hausse obligatoire des cotisations aux régimes de retraites publics provinciaux et fédéral.

Partager