Navigation des articles

equipe-jobboom

Penser en images

Pas besoin d’être un lucide ou un directeur d’usine pour se préoccuper de productivité. Comme travailleur, rien de tel que de terminer la journée avec l’impression d’avoir bien avancé pour entamer la prochaine du bon pied!

Dans son livre The Back of the Napkin, l’expert de la pensée visuelle Dan Roam soutient que n’importe qui peut résoudre n’importe quel problème à l’aide de dessins simplistes. L’expression «veux-tu que je te fasse un dessin?» n’aura jamais été aussi vraie!

Pour Dan Roam, qui gagne sa vie en enseignant aux cadres de grandes organisations le pouvoir secret des petits dessins, nous sommes fondamentalement des êtres visuels. C’est d’abord avec nos yeux que nous décodons la réalité, le monde qui nous entoure. Le dessin serait donc le meilleur moyen d’illustrer ce qu’on a en tête. D’ailleurs, avant d’apprendre à écrire, les enfants n’apprennent-ils pas à dessiner?

Attention : pas besoin de posséder un quelconque talent d’artiste pour mettre à profit cette méthode. Si vous savez gribouiller des formes géométriques, des flèches et des «bonshommes allumettes», vous avez tout le talent requis pour exploiter l’incroyable potentiel de la pensée visuelle.

Colligez, voyez, imaginez, montrez

Selon la théorie de Dan Roam, la pensée visuelle s’organise en quatre étapes. Pour illustrer, prenons un problème à résoudre : «Comment vendre mes produits?»

Étape 1 — Colligez (Look) : Rassemblez toutes les données disponibles, par écrit ou à l’aide de schémas : le produit, ses qualités, ses défauts, la concurrence, les clients, les points de vente, etc.

Étape 2 — Voyez (See) : À l’aide d’un marqueur, regroupez les informations pertinentes. L’idée étant de saisir des tendances parmi l’information disponible, de trouver un sens à ce qu’on a sous les yeux. Le produit a-t-il des qualités que la concurrence n’a pas? Quelles caractéristiques vos clients ont-ils en commun?

Étape 3 — Imaginez (Imagine) : Considérez tout ce que vous voyez… pour voir ce que vous ne voyez pas! C’est ce que Dan Roam nomme «voir avec les yeux de l’esprit». Qu’est-ce que vous ignorez à propos de vos clients? Qu’est-ce qu’il manque au produit pour le rendre plus beau, plus accessible, moins cher?

Étape 4 — Montrez (Show) : Après avoir bien «colligé», «vu» et «imaginé», il reste à illustrer le tout. C’est ici que les petits dessins – plans, diagrammes, symboles – viennent officiellement à la rescousse. Ils permettent de synthétiser sa pensée, de simplifier un problème et de rendre la solution claire, compréhensible. Une image vaut mille mots, après tout! Si, pour mieux vendre le produit, on découvre qu’il est nécessaire de rapprocher les points de vente de la clientèle, inutile de rédiger un rapport de trente-deux pages pour convaincre le patron : le simple gribouillis d’une carte montrant les points de vente et des «bonshommes allumettes» représentant la clientèle suffit. Comme disait Yvon Deschamps : «On ne veut pas le savoir… On veut le voir!»

En savoir plus
The Back of the Napkin (anglais)

Partager