Navigation des articles

stephane-plante

Parce qu’un autre monde est possible

revolution

Si le printemps érable a inspiré plusieurs chroniqueurs improvisés sur les réseaux sociaux, des chercheurs avaient entamé la discussion sur l’évolution des mouvements contestataires avant que l’actualité les ramène à l’avant-plan. Le fruit de ces réflexions se retrouve dans l’essai Par-dessus le marché, dirigé par Francis Dupuis-Déri.

Ce bouquin regroupe des études sur le cheminement de la pensée progressiste au cours des dernières décennies. On ne saurait cloisonner la gauche en un mouvement monolithique. L’essai ratisse large et propose un état des lieux des différents mouvements progressistes des années 2010.

En introduction, l’essayiste Francis Dupuis-Déri affirme «Le contexte actuel appelle à une réflexion approfondie sur la situation économique.» Certes, toutes les époques appellent à une redéfinition de leurs schèmes économiques. Aucune époque ne se croit bénie. Mais les événements du printemps dernier ont donné raison à l’auteur.

Les auteurs ne se questionnent d’ailleurs pas sur le capitalisme uniquement du point de vue moral. Ils le questionnent aussi sur son efficacité en tant que mode de production à rendre les échanges plus équitables. Et ce, à travers l’histoire, la sociologie et d’autres sciences humaines abordées dans l’ouvrage.

Même le féminisme est abordé sous l’angle des rapports de force économiques. Autant dans le collectif que dans l’individuel. Comme se plaisent à rappeler les auteures Mélissa Blais et Isabelle Courcy : «Tout le monde veut faire la révolution, mais personne ne veut faire la vaisselle.» Ménagères de tous les pays…

Par-dessus le marché!

Par dessus le marché!
par Mélissa Blais et Isabelle Courcy,
collectif d’auteurs dirigé par Francis Dupuis-Déri.
Éditeur : Écosociété

ISBN : 9782897190217

Partager

SUR LE MÊME SUJET