Navigation des articles

equipe-jobboom

Non au baccalauréat obligatoire pour les infirmières

infirmieres02

Les infirmières et infirmiers du Québec n’auront pas l’obligation de décrocher un baccalauréat pour pratiquer leur métier, du moins pour l’instant.

Devant l’absence de consensus entre les différents partenaires impliqués dans la réflexion, le Groupe de travail sur la formation de la relève infirmière, qui a rendu public son rapport mercredi, a rejeté la position défendue par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

L’OIIQ avait demandé en juin 2012 au gouvernement du Québec de rendre obligatoire l’obtention du baccalauréat en sciences infirmières pour accéder à la profession, comme c’est le cas dans toutes les autres provinces canadiennes. À l’heure actuelle, tant le diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers que le baccalauréat permettent de devenir membre de l’Ordre.

Le Groupe de travail a également considéré les propositions soumises par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux et le ministère de l’Enseignement supérieur. Une majorité des membres a exprimé le souhait de conserver la formation collégiale.

Bien que le statu quo soit maintenu pour le moment, une analyse sectorielle plus approfondie des différents postes sera effectuée afin d’évaluer le niveau de formation requis. «Cela permettra d’identifier les postes où une formation collégiale est suffisante et ceux où une formation universitaire est requise», a déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, par voie de communiqué.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duschesne, a quant à lui souligné le rôle de premier plan que jouent les établissements collégiaux dans la formation de la relève infirmière.

Partager