Navigation des articles

maxime-johnson

Métier : Père Noël

pere_noel02

Pas facile, le métier de père Noël. Non seulement doit-il gérer la production d’une montagne de cadeaux, mais en plus, il vit reclus au pôle Nord pendant une bonne partie de l’année.

Heureusement pour le père Noël, de la fin de novembre jusqu’au 24 décembre, celui-ci quitte sa résidence nordique et part faire la tournée des centres commerciaux avec la fée des Étoiles.

Portrait d’un grand travailleur autonome.

Profil
Idéalement, un monsieur d’un certain âge, assez grand. Bedaine, barbe et cheveux blancs facultatifs.

Effectifs :
Environ 600 pères Noël travaillent dans la Belle Province, dont 200 à temps plein pendant la période des fêtes, selon l’Association des pères Noël de la province de Québec. Beaucoup sont des pompiers ou des policiers retraités.

Préalables
N’avoir aucun dossier criminel. Souvent, suivre une formation donnée par l’Association.

Aptitudes
Être expressif, savoir jouer un personnage pendant plusieurs heures, avoir beaucoup d’imagination et d’écoute, aimer les enfants.

Horaire
Un quart de travail de père Noël dure quatre heures. Quatre longues heures pendant lesquelles il doit rester assis dans une chaleur suffocante sans bouger. Un père Noël travaille à peu près tous les jours pendant les fêtes.

Salaire
De 12 à 16 $ l’heure, selon l’expérience. Parfois plus, mais ce sont des exceptions.

Tâches
Accueillir chaque enfant de façon personnalisée, lui demander ce qu’il désire recevoir en cadeau et poser avec lui pour une photo. Demander à l’enfant s’il a été sage n’est plus nécessaire, puisqu’il recevra sans doute un cadeau de toute façon.

Désagréments
Les photographes, qui sont parfois payés au cliché et qui s’impatientent lorsque le père Noël s’éternise avec un enfant.

Uniforme
Veste et pantalon de velours rouge, bottes et ceinture noires, chapeau (avec pompon), gants blancs et petites lunettes au bout du nez. Bedaine, barbe et perruque postiches, au besoin.

Partager