Navigation des articles

louis-philippe-messier

Mal qualifié pour accomplir vos nouvelles fonctions?

Vous vous découvrez mal qualifié pour accomplir vos nouvelles fonctions? La démission n’est pas toujours la seule solution envisageable.

Si vous vous rendez compte que vous n’avez pas les compétences requises pour effectuer un travail, vous devez d’abord vous demander si vous avez envie de surmonter les épreuves qu’impliquerait une mise à niveau.

«J’ai moi-même déjà démissionné d’un poste prestigieux et bien rémunéré après une seule journée de travail», raconte Sylvie Lepage, présidente et consultante principale d’Innovation RH, une entreprise de consultants en ressources humaines.

Dans ce nouvel emploi, Mme Lepage devait gérer une équipe des ressources humaines qui comptait seulement trois personnes pour 750 employés… «On voulait aussi me faire gérer le service des paies, ce dont il n’avait jamais été question en entrevue, raconte-t-elle. Je n’étais pas qualifiée pour ce genre de travail, et cela ne m’intéressait pas! J’ai démissionné le lendemain matin.»

Si vos nouvelles fonctions ne vous conviennent pas, vous ferez épargner du temps et de l’argent à votre nouvel employeur en l’avertissant rapidement du malentendu.

En guise de «lettre de démission», Sylvie Lepage a produit un rapport pour expliquer les lacunes du processus d’embauche de son éphémère employeur. «L’un des vice-présidents de l’entreprise a aussitôt proposé de m’employer pour améliorer leur façon de sélectionner des candidats.»

Ainsi lui vint sa vocation de consultante!

Imparfait, mais passionné

Cependant, malgré les difficultés que vous rencontrez, il se pourrait que vous soyez enchanté par votre nouveau poste. Il peut alors être intéressant et valorisant d’acquérir la qualification qui vous manque.

«Aimer votre poste et votre entreprise vous encourage à vous perfectionner, par exemple en suivant des cours, dit Hélène Dagneau, vice-présidente principale à la gestion du talent chez Groupe-conseil Aon, une société-conseil en ressources humaines. Vous pouvez dresser l’inventaire des compétences qui vous font défaut et entreprendre de les acquérir.»

Si votre patron est compréhensif, tenez-le au courant de vos démarches. Il pourra assurer une supervision accrue jusqu’à ce que votre mise à niveau soit chose faite. Vous pouvez aussi parfaire votre formation à l’insu de votre patron… mais cela risque de s’avérer plus difficile!

Partager