Navigation des articles

equipe-jobboom

Les pères impliqués font de meilleurs modèles

tache_menagere

Les jeunes filles dont le père participe aux tâches ménagères tendent à être plus ambitieuses dans leur vie professionnelle, révèle une étude.

Les pères de famille qui souhaitent voir leur fille accéder à la présidence d’une entreprise peuvent l’aider… en faisant la vaisselle!

Une équipe de psychologues de l’Université de Colombie-Britannique (UBC) a voulu mesurer comment la division des tâches ménagères chez les parents contribuait à transmettre une perception stéréotypée des rôles domestiques aux enfants.

Des données récoltées auprès de 326 enfants âgés de 7 à 13 ans leur ont permis de constater que la participation active du père aux tâches domestiques aidait les jeunes filles à envisager des carrières moins stéréotypées et un meilleur équilibre entre vie familiale et professionnelle.

Les impacts sont toutefois moindres sur les aspirations des jeunes garçons, qui tendent à viser des carrières typiquement masculines indépendamment du rôle des parents à la maison.

Selon les chercheurs, une division plus équitable des tâches ménagères chez les parents pourrait ainsi aider à promouvoir une plus grande parité des sexes sur le marché du travail, alors que les femmes sont toujours sous-représentées dans les postes de gestion.

L’étude sera publiée dans la revue spécialisée Psychological Science.

Partager