Navigation des articles

genevieve-dube

Faut-il interdire le clavardage au travail?

Si les courriels permettent un échange rapide d’informations, les logiciels de messagerie instantanée, comme MSN Messenger, Yahoo ou Aim, sont encore plus performants. Mais ont-ils leur place au bureau?

La messagerie instantanée présente certains avantages au travail, puisqu’elle permet aux employés de communiquer très rapidement entre eux. Il importe toutefois de considérer les inconvénients que son utilisation peut entraîner.

Conseiller en relations industrielles agréé (CRIA) et avocat spécialisé en droit du travail pour la firme Langlois Kronström Desjardins, Me André Sasseville donne quelques conseils pour gérer l’utilisation de cette technologie au bureau.

La communication rapide est-elle utile?

Avant de permettre ou d’interdire à vos employés l’utilisation de logiciels de messagerie instantanée, questionnez-vous : ont-ils besoin d’échanger de l’information rapidement entre eux? Selon Me Sasseville, ce genre d’application peut être utile car elle permet à une équipe de rester en contact constant même lorsque certains employés travaillent à domicile.

Quels sont les inconvénients?

Le clavardage entre employés est une chose, mais l’utilisation du logiciel à des fins personnelles en est une autre. Songez que la messagerie instantanée est discrète et difficile à contrôler. De plus, selon Me Sasseville, les messages – écrits rapidement – entre employés peuvent facilement être imprécis.

Peut-on réglementer l’utilisation de ces logiciels?

Votre entreprise peut se doter d’une politique d’utilisation, affirme Me Sasseville. Par exemple, informez vos employés que ces logiciels demeurent la propriété de la compagnie et que les informations qui y circulent appartiennent à l’employeur.

Si vous suspectez de l’abus, une telle politique vous permettra de faire vérifier le contenu des échanges par un technicien en informatique.

Partager