Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Enseigner, pourquoi pas?

À l’approche de la retraite, enseigner permet de rester en contact avec votre métier et de transmettre votre expertise. Mais ce n’est pas donné à tous! Quelques pistes pour évaluer si vous avez la fibre d’un pédagogue.

Contact avec les jeunes

«Certaines personnes à l’esprit très techniques ont de la difficulté à transmettre leurs connaissances. Si, au sein de votre entreprise, vous aimiez communiquer votre savoir aux jeunes employés dans votre boulot, c’est un indice intéressant», soutient Murielle Lafond, conseillère en transition et gestion de carrière à l’Association Midi-Quarante, qui offre des services spécialisés en recherche d’emploi pour les Lavallois de plus de 40 ans.

Accepter les remises en question

Par contre, si vous détestez vous faire questionner ou avez tendance à vous impatienter lorsque les autres prennent du temps à comprendre, l’enseignement n’est peut-être pas votre place, souligne Danielle Labre, conseillère en ressources humaines agréée (CRHA) et associée chez Vézina Nadeau Labre, une firme spécialisée en gestion et transition de carrière. «Parfois, les étudiants ont besoin d’être très encadrés et il faut être prêt à les aider», ajoute-t-elle.

Être à l’aise en public

«Pour être un bon enseignant, il faut aussi aimer parler devant un groupe, livrer une performance», ajoute Mme Labre. Si vous avez déjà animé certaines réunions, vous pouvez interroger vos anciens collègues et leur demander si vous étiez dynamique, clair et intéressant. Vous pouvez également tester vos connaissances en offrant vos services de formateur dans un organisme communautaire près de chez vous ou une entreprise privée de formation.

Partager