Navigation des articles

berengere-guy

Deux emplois : comment gérer son temps?

Deux billes d'acier en équilibre

Photo : Sashkin/Shutterstock

Le cumul d’emplois est souvent une option pour certains travailleurs qui ont du mal à joindre les deux bouts. Travailler plus, pour gagner plus, d’accord. Mais ne le faites pas au détriment de votre santé.

Pourquoi cumuler deux emplois? «Lorsqu’on leur pose cette question, les gens dans cette situation invoquent en priorité la nécessité financière. Cependant, l’accomplissement professionnel et le confort de vie sont aussi d’autres facteurs», dit Luc Laberge, professeur au département des sciences de l’éducation et de psychologie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Garder la flamme

Pour occuper deux emplois sans vous épuiser, il existe des règles de base. «Il est préférable d’occuper des postes où les horaires sont flexibles. De préférence, l’un doit être un travail autonome, l’autre doit offrir de bonnes conditions de travail et des avantages sociaux», estime Lise Chrétien, professeure à la Chaire en gestion de la santé et de la sécurité du travail de l’Université Laval.

«Il faut toutefois prendre soin de garder la flamme et la passion», pense le Dr Serge Marquis, conférencier et spécialiste du domaine de la santé au travail. Sans cet équilibre, la démotivation, la lassitude, voire le dégoût du travail peuvent survenir.

Quels sont les dangers?

Même si chaque individu a des capacités différentes, l’être humain a ses limites. «Le stress, la dépression, les troubles psychosomatiques, les douleurs squelettiques sont des conséquences du surmenage», affirme Lise Chrétien.

Les accidents au travail sont d’ailleurs plus fréquents chez ces travailleurs. «Il existe une relation entre l’intensification du travail et le taux d’accident», explique Mme Chrétien. «La fatigue physique entraîne la fatigue morale, à savoir une perte de concentration. Vous êtes donc moins vigilants, ce qui augmente le risque d’accident», ajoute le Dr Marquis.

Les signes du surmenage

Comment savoir que vous en faites trop? Votre corps s’affaiblit. «Physiquement, une fatigue chronique s’installe. Vous devenez plus vulnérable aux maladies. Psychologiquement, votre concentration, votre mémoire et votre vigilance déclinent. Émotionnellement, vous êtes plus irritable et propice aux sauts d’humeur», explique le Dr Marquis.

«Être attentif aux signaux de votre corps est la clé», ajoute-t-il. Bien dormir, manger sainement, faire du sport sont d’une importance capitale et restent le meilleur moyen pour garder un bon équilibre de vie.

Partager