Navigation des articles

Démissionner ou se faire congédier?

Démissionner ou se faire congédier?

Éléments à considérer dans les deux cas.

Être congédié

Principales raisons > Un employé peut se faire renvoyer pour inconduite, pour incompétence, pour un rendement insuffisant ou à cause d’une mise à pied.

Lois à considérer > Au Québec, la majorité des salariés sont protégés par la Loi sur les normes du travail.

Certains travailleurs sont toutefois exclus de cette loi, notamment les travailleurs autonomes et les employés des entreprises assujetties au Code canadien du travail.

Délai minimal > À moins d’indications contraires dans la convention collective, le délai entre l’avis écrit de cessation d’emploi et la date de départ varie selon l’ancienneté de l’employé et s’échelonne d’une semaine (un an d’ancienneté) à huit semaines (dix ans d’ancienneté). Si ce délai n’est pas respecté, l’employeur doit verser une indemnité équivalente au salaire que l’employé aurait normalement gagné.

Aucun avis n’est nécessaire pour certaines catégories de salariés, dont ceux qui travaillent depuis moins de trois mois.

Assurance emploi > Un travailleur mis à la porte peut recevoir des prestations d’assurance emploi, sauf s’il s’est fait congédier pour inconduite.

Comment se justifier en entrevue > Mieux vaut dire la vérité sur les raisons de son départ. Dans les cas d’inconduite, indiquer ce que l’expérience nous a permis d’apprendre et comment on a changé depuis.


Quitter son emploi

Principales raisons > Avoir envie de changer de travail, accepter un meilleur emploi chez un concurrent, effectuer un retour aux études…

Lois à considérer > Le Code civil du Québec comporte plusieurs articles liés aux contrats de travail.

Dans tous les cas, la célèbre «loi du gros bon sens» est aussi de rigueur.

Délai minimal > L’employé syndiqué doit respecter les exigences de sa convention collective.

Le Code civil indique également que l’employé doit offrir un préavis raisonnable, souvent équivalent à la durée d’une période de paye.

Un cadre ou un employé de longue date donne généralement un plus long préavis s’il désire partir en bons termes avec son employeur.

Assurance emploi > Un travailleur qui quitte son emploi peut recevoir des prestations d’assurance emploi, à condition que son départ soit justifié et que sa démission soit la seule solution raisonnable.

Comment se justifier en entrevue > Un départ volontaire est généralement facile à justifier. Attention, toutefois, de montrer qu’il s’agit d’une exception, et non d’une habitude.

commentez@jobboom.com