Navigation des articles

equipe-jobboom

Métier : technicien en génie mécanique

Guillaume Julien est technicien en génie mécanique pour le Groupe Minier CMAC-THYSSEN de Val-d’Or, qui se spécialise notamment dans la fabrication d’équipement minier.

Il travaille à la conception des transporteurs de forage multifonctionnels, utilisés par les compagnies minières à l’étape de l’exploitation. Il dessine les plans de fabrication de ces machines à l’aide d’un logiciel de conception 3D.

Guillaume recueille des données auprès des machinistes et des soudeurs de l’entreprise qui fabriqueront les appareils, car ils en connaissent bien les pièces. Il se renseigne aussi auprès des mineurs qui utiliseront les transporteurs. «Je les questionne sur l’application de l’outil et sur leur milieu de travail. Le fonctionnement des machines n’est pas le même sous terre qu’à la surface : je dois notamment tenir compte de l’acidité de la roche et de l’humidité dans la conception des pièces.» À partir des explications fournies, Guillaume met au point un prototype 3D. Il effectue des simulations pour en vérifier l’efficacité, puis il conçoit les plans de fabrication de l’appareil. Guillaume prépare ensuite les manuels d’utilisation et les catalogues de pièces associés à la machine.

Ma motivation

«J’aime discuter avec les mineurs, les machinistes et les soudeurs des modifications à faire à une machine ou de l’élaboration d’un projet à partir de zéro. Je me mets ensuite à l’ordinateur en me demandant comment faire pour que l’appareil se déplace de telle façon ou effectue le forage suivant un angle précis.»

Guillaume accueille avec satisfaction les commentaires positifs des utilisateurs des appareils. «Quand un mineur me dit qu’il travaille avec une de nos machines et que ça marche vraiment bien, c’est valorisant, car je sais que j’ai mis la main à la pâte.»

Mon conseil

Le souci du détail est prioritaire en génie mécanique, soutient Guillaume. «Pour produire de 12 à 15 transporteurs, notre entreprise fabrique plus de 1 000 pièces. Comme je conçois les plans de chacune des pièces, je dois demeurer minutieux pour que les soudeurs et les machinistes aient l’information exacte.» Guillaume veille aussi à l’exactitude des données dans le catalogue. «Si une erreur s’y glisse et qu’un client commande la mauvaise pièce, il perd du temps et subit une baisse de production.»

Mon parcours

Guillaume a obtenu son diplôme d’études collégiales en techniques de génie mécanique au Cégep de Sherbrooke en 2001. Il a décroché son poste actuel en 2002. Depuis, il parfait ses connaissances en conception d’équipement minier grâce à l’expertise de ses collègues. Il a également suivi une formation de perfection ne ment professionnel en soudure au Centre de formation CWB. 06/07 (Mise à jour 04/11)

NDLR : Les personnes citées dans ce texte peuvent avoir changé d’emploi depuis l’entrevue, mais leur témoignage demeure utile à la compréhension du métier illustré.

Cet article est tiré du guide
50 carrières de l’industrie minière, publié en collaboration avec le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines.

Partager