Navigation des articles

genevieve-dube

Comment protéger son idée d’entreprise

Vous pouvez protéger un produit ou une invention, mais une idée est plus difficile à préserver. Comment éviter alors de vous faire voler votre concept d’entreprise?

Les brevets et les droits d’auteur protègent les inventions et les œuvres. Cependant, les idées ne peuvent être protégées que si elles sont matérialisées. Vous devez donc rédiger un document qui explique votre concept d’entreprise ou de produit. «Postez-vous ensuite cette feuille», suggère Me Frédéric Lentendre, avocat spécialisé en droit des affaires pour a firme Lafortune Cadieux à Montréal. À sa réception, n’ouvrez pas l’enveloppe. Le cachet de la poste démontrera à quelle date vous avez couché sur papier votre idée et prouvera ainsi que vous en êtes le penseur.

Entente de confidentialité

Vous devez divulguer votre idée de nouveaux produits à vos actionnaires ou à des conseillers? Choisissez bien les gens à qui vous présentez votre projet. «Optez pour des personnes en qui vous avez vraiment confiance», conseille Me Letendre. Faites-leur signer une entente de confidentialité qui les obligera à garder le secret. Si l’un d’eux refuse de mettre sa griffe, vous pourrez douter de son honnêteté.

Deux personnes, deux idées

Si deux personnes ont la même idée, l’entreprise qui en résultera pourrait être complètement différente. Par exemple, deux luthiers peuvent avoir tous deux l’idée d’une boutique de guitares, mais l’un vendra des guitares personnalisées et l’autre, un modèle préalablement conçu. «En restant collé sur vos valeurs, vos passions et votre personnalité, votre projet sera unique», explique Jean-Benoît Aubé, conseiller en démarrage d’entreprise au Service d’aide aux jeunes entrepreneurs (SAJE) Montréal Métro.

Partager

SUR LE MÊME SUJET