Navigation des articles

anicee-lejeune

Comment optimiser son stage?

Votre stage n’est pas à la hauteur de ce que vous espériez? Voici quelques bons tuyaux pour en retirer tout de même le maximum de bénéfices!

Ayez l’esprit d’initiative!

Si votre stage manque de contenu, soyez proactif. «Je conseille à un étudiant qui trouve son stage ennuyant de ne pas laisser les choses en suspens. Rencontrez votre supérieur et réfléchissez ensemble à une solution pour enrichir votre stage», conseille Maryse Deschênes, directrice du service des stages et du placement de l’École Polytechnique. «Le stagiaire doit s’impliquer dans son équipe de travail et se proposer pour réaliser des tâches nouvelles. En bref, il doit mettre sa couleur et sa personnalité dans son stage», ajoute Jocelyne Levasseur, conseillère pédagogique au service de placement du Collège Ahuntsic.

Mettez les choses au clair

«Le stagiaire doit clarifier une situation de travail qu’il vit de façon insatisfaisante avec son superviseur de stage. Cela fait partie intégrante de toute expérience de stage. C’est, pour lui, une opportunité d’échanges axés sur des solutions afin d’ajuster et possiblement d’enrichir ses tâches», précise Mme Levasseur.

Bâtissez votre réseau

Un stage est un moment d’apprentissage, mais également une occasion d’étoffer vos contacts professionnels. «Il est intéressant pour votre avenir de rencontrer les employés de l’entreprise, de discuter avec eux, et de vous créer un carnet d’adresses professionnelles», indique Mme Deschênes. Gardez donc précieusement les noms, fonctions, numéros de téléphone et adresses courriel de vos collègues et de votre superviseur.

Étoffez votre CV

Ne résumez pas simplement votre stage à quelques lignes de plus dans votre CV. Ajoutez-y les compétences et les connaissances acquises susceptibles d’intéresser votre futur employeur.

«Il y a toujours quelque chose de bénéfique à tirer d’un stage. Par exemple, notez les tâches que vous avez accomplies, les projets auxquels vous avez participé, les outils avec lesquels vous avez travaillé, mais aussi les qualités relationnelles que vous avez développées. Votre expérience, bonne ou mauvaise, vous aura permis, au minimum, d’apprendre à vous débrouiller et à interagir avec des gens d’expérience», conclut Mme Deschênes.

Partager

SUR LE MÊME SUJET