Navigation des articles

simon-coutu

Comment annoncer les suppressions de postes?

coupures

Annoncer des mises à pied n’est jamais facile. Pour éviter les dégâts, il faut faire preuve d’humanité.

Les spécialistes interrogés s’entendent pour dire que l’annonce de suppressions doit être faite le plus directement et le plus simultanément possible à l’ensemble des employés d’une organisation. Cela doit se faire en personne avec des mots qui tiennent compte des préoccupations des employés.

Le discours formel n’a pas sa place ici, estime Richard Chénier, conseiller en ressources humaines chez COSE, une firme de consultants en gestion de personnel. Le ton doit être personnel.

«Surtout, évitez la lettre qui demande de faire ses boîtes et de partir, prévient M. Chénier. Les autres employés auront l’impression que l’on traite leurs collègues comme des déchets.»

La tâche du patron

Le professeur titulaire du Service de l’enseignement de la gestion des ressources humaines à HEC, Jean-Yves Le Louarn, croit qu’annoncer la mauvaise nouvelle est la responsabilité du grand patron. S’il n’est pas en mesure de le faire en personne, la vidéoconférence est une option.

«Le propriétaire doit tirer la première salve, dit-il. C’est une situation qui est généralement inhumaine, mais il y a des façons moins abruptes d’aborder le sujet, et ça ne se fait pas par courriel.»

M. Le Louarn croit que la voie écrite peut servir de complément d’information après l’annonce verbale. «Les cadres et gestionnaires de l’entreprise doivent ensuite prendre à part les membres de leurs services respectifs pour expliquer les conséquences des décisions annoncées.»

Partager

SUR LE MÊME SUJET