Navigation des articles

marie-josee-richard

Choisir la maîtrise qui vous convient

L’une des clés pour réussir sa maîtrise, c’est d’abord de bien la choisir! Ces quelques trucs devraient vous aider à vous y retrouver.

Savoir qui l’on est

Selon Érick Beaulieu, conseiller en orientation, choisir une maîtrise demande une bonne connaissance de soi; il est donc préférable d’avoir fait un travail d’introspection préalable. «Certains étudiants repoussent le début de leur entrée sur le marché du travail en optant pour la maîtrise, parce qu’au fond, ils ne savent pas ce qu’ils veulent. D’autres vont la choisir en se fiant aux recommandations de leurs proches, sans écouter leurs véritables aspirations.» Selon M. Beaulieu, ces étudiants courent plus de risques d’abandonner leur maîtrise en cours de route, car elle ne correspondra pas à leurs attentes.

Aller sur le terrain

Selon André Bourret, directeur du bureau de l’enseignement et des programmes à l’Université du Québec à Montréal, l’étudiant doit tout d’abord cerner un sujet qui l’intéresse vraiment; ensuite viendront les recherches sur le terrain. «On ne cherche pas sa maîtrise dans un annuaire ou sur Internet; il faut rencontrer les directeurs de programme!» Ceux-ci demeurent relativement disponibles pour ce type de rencontre. Par ailleurs, les centres d’information scolaire des universités peuvent aussi vous aiguiller dans vos choix.

Valider son choix avec le milieu professionnel visé est aussi de mise. C’est ce que croit Réjean Dumoulin, agent d’information au Centre de soutien aux études et au développement de carrière de l’Université de Montréal : «Pour pratiquer telle profession ou entrer dans tel ordre professionnel, quels sont les diplômes requis? Quelles sont les maîtrises valorisées au sein de cette entreprise?» À vous de faire vos devoirs!

Bien choisir son directeur de thèse

Si vous désirez réaliser une maîtrise avec thèse, il vous faudra trouver un directeur pour vous encadrer. Selon M. Bourret, ce dernier doit non seulement posséder l’expertise pertinente, mais il doit aussi se montrer disponible et intéressé. «L’aspect humain est souvent négligé. Contrairement au baccalauréat où les professeurs donnent des cours magistraux, à la maîtrise vous aurez un contact très étroit avec ce professeur. Il est important que vous vous sentiez à l’aise avec lui.» Il serait également indiqué de lui poser des questions sur ses attentes, sa méthode de travail ou comment il perçoit son propre rôle. Vous pouvez aussi contacter des étudiants qui ont déjà travaillé avec ce professeur.

Partager