Navigation des articles

lisa-marie-noel

Bien formé pour bien vendre

Même si le diplôme est rarement exigé pour travailler dans le commerce de détail, quelques formations permettent de partir du bon pied.

«Dans le secteur, on ne retrouve pas une main-d’œuvre très spécialisée», mentionne Patricia Lapierre, directrice générale de Détail Québec. D’ailleurs, les commerçants sont souvent la porte d’entrée du marché du travail pour les jeunes.

«Les compétences liées à la vente sont cependant essentielles pour être embauché», ajoute-t-elle. Les employeurs favorisent généralement les candidats qui ont de l’entregent et qui ont un intérêt pour le produit vendu.

Quelques formations

Développer ses talents de vendeur est un gage de progression rapide dans les entreprises. Ceux qui souhaitent apprendre les techniques de vente peuvent donc se tourner vers le DEP en vente-conseil, offert dans toutes les régions du Québec. L’attestation de spécialisation professionnelle en représentation est également une formation gagnante.

«Le DEC en gestion de commerce est, quant à lui, un atout précieux pour devenir gérant», indique Gaston Lafleur, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail. Ce diplôme est d’ailleurs de plus en plus demandé. Diverses attestations d’études collégiales spécialisées en représentation commerciale et technique sont aussi offertes dans les régions de Québec et de Lanaudière.

Commis d’épicerie prêts à conseiller

Danielle Beaudet, directrice du Centre de formation de l’alimentation et du commerce du Québec (CFACQ), privilégie la formation de la main-d’œuvre dans le secteur des commerces de l’alimentation. «Être commis d’épicerie, c’est bien plus que d’aller placer des conserves sur les étagères, c’est un métier de conseiller», fait-elle valoir. Cette école, située à Montréal, offre des formations sur la sécurité alimentaire et la manipulation des aliments certifiées par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Les grandes chaînes d’alimentation peuvent aussi y envoyer les commis de toutes les sections d’épicerie pour qu’ils puissent suivre une formation sur mesure.

En collaboration avec la Commission scolaire de Montréal, le CFACQ délivre une attestation d’études professionnelles pour commis du commerce de l’alimentation. Les élèves apprennent à monter un comptoir de fromages, à conseiller les clients sur la cuisson de la viande et à bien emballer les aliments. Cette attestation est aussi offerte dans plusieurs commissions scolaires du Québec.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *