Navigation des articles

marika-gauthier

Les avantages des programmes d’alternance travail/études

Vous souhaitez étudier tout en acquérant de l’expérience professionnelle? Les programmes universitaires d’alternance travail/études ont plusieurs atouts à offrir!

Développer un savoir théorique et le mettre immédiatement en pratique lors de stages, voilà quelques avantages que vous offrent les programmes d’alternance travail/études (PAE). Ils peuvent même vous éviter de vous endetter pendant vos études!

L’Université de Sherbrooke : une pionnière

La plupart des universités québécoises offrent des PAE. L’Université de Sherbrooke était la première à le faire, il y a 40 ans. Aujourd’hui, elle coordonne 4 000 stagiaires par année dans plusieurs facultés, dont l’administration et le génie.

Après deux sessions de cours, les étudiants alternent jusqu’à la fin de leur baccalauréat : quatre mois en entreprise, puis quatre autres sur les bancs d’école, et ce, même l’été. «En stage, les étudiants de première année en kinésiologie gagnent 350 $, et ceux de dernière année en génie, 900 $», explique Denis R. Élias, directeur des services des stages et du placement à l’Université de Sherbrooke.

Des expériences de travail qui comptent

Pendant leur stage, les étudiants sont amenés à remplir des tâches concrètes.

Par exemple, un stagiaire en génie civil aura comme objectif de participer à des projets intégrant le logiciel de dessin Autocad. «Lorsque ces étudiants arrivent sur le marché du travail, ils sont très avantagés comparativement à ceux d’un programme régulier. Les employeurs préfèrent les engager, car ils ont déjà un bagage intéressant d’expérience de travail dans différentes entreprises», dit-il.

D’ailleurs, les diplômés sont souvent embauchés par un des employeurs où ils ont effectué un stage!

Partager

SUR LE MÊME SUJET