Navigation des articles

eric-grenier

Le secteur manufacturier près d’une véritable reprise

La reprise dans le secteur manufacturier tarde à se concrétiser officiellement. Après quelques hausses mensuelles consécutives, les ventes des fabricants québécois et canadiens ont légèrement régressé en décembre, a annoncé Statistique Canada, vendredi.

Dans le cas du Québec, la baisse est essentiellement due au sous-secteur des transports (-282 millions $), dans lequel l’industrie de l’aérospatiale, Bombardier Aérospatial en tête, pèse lourd. En janvier dernier, Bombardier a annoncé 1100 licenciements au Canada à la suite d’une décroissance de ses ventes pour certains modèles d’avions.

Tous les autres sous-secteurs affichent toutefois une progression, parfois forte, notamment dans la fabrication du meuble, où les ventes ont crû de 32 millions $ en décembre.

Le fait que la plupart des sous-secteurs affichent une belle croissance laisse croire à l’Association des manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) qu’une embellie du secteur est envisageable, mais pas nécessairement à court terme. «Le taux de croissance annuel est resté négatif en novembre et en décembre, ce qui nous empêche de confirmer l’idée d’une reprise», affirme l’association, dans un communiqué émis vendredi matin.

Autre signe d’une possible reprise: l’emploi a progressé au cours des quatre derniers mois dans le secteur manufacturier québécois. Quelque 23 000 personnes de plus y travaillent depuis septembre dernier, selon les données de l’emploi de Statistique Canada.

Partager

SUR LE MÊME SUJET