Portrait métier : Gestionnaire des réseaux sociaux

Portrait métier : Gestionnaire des réseaux sociaux

Aujourd’hui, Jobboom vous présente une profession très recherchée en ce moment au Québec, celle de Gestionnaire des réseaux sociaux.

Alexandra Massé, qui exerce le métier de Gestionnaire des réseaux sociaux depuis près d’un an pour les marques Jobboom, LesPAC et Réseau Contact, nous parle de son métier dans les moindres détails.

En quoi consiste le métier de Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Être gestionnaire des réseaux sociaux, c’est de prendre en charge les plateformes sociales d’une marque de A à Z : de la stratégie, en passant par l’idéation, la création, la rédaction, l’analyse des performances et jusqu’à la gestion de communauté. Dépendamment de l’entreprise, de sa structure et sa grosseur, les tâches peuvent varier mais le cœur reste le même!

Quelles sont les compétences primordiales pour exercer le métier de Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Avoir de la facilité pour le service à la clientèle. Une bonne partie du travail consiste à faire de la gestion de communauté, c’est-à-dire de répondre aux commentaires et aux messages des abonnés sur les pages des marques de l’entreprise et d’interagir avec la communauté.

Avoir une très bonne connaissance des différentes plateformes sociales, savoir comment les utiliser, quel genre de contenu publier sur quelle plateforme, quoi faire et où. On n’utilise pas LinkedIn de la même manière que Facebook ou Instagram ; c’est important de savoir les distinguer et de maitriser leurs particularités avant de se lancer.

Être créatif est une compétence super importante. Garder les yeux ouverts en tout temps et saisir les opportunités où les autres ne les voient pas!

Être organisé, surtout quand on gère plus d’une marque.

Quels sont les traits de personnalité particulièrement utiles à un Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Je dirais d’être « caméléon », c’est-à-dire qu’il faut avoir une personnalité qui s’adapte bien à toutes les situations et les personnes. Que ce soit avec sa communauté sur les réseaux sociaux ou à l’interne avec les employés dans son entreprise.

Être empathique. Être capable de se mettre à la place de son interlocuteur, surtout lorsqu’on gère des plaintes ou des commentaires négatifs. Il faut être en mesure de voir la situation du point de vue du client ; ça rend la tâche vraiment plus simple et les réponses plus humaines.

Être curieux. Il y a tellement de choses qui se passent dans l’univers des réseaux sociaux! Que ce soit au niveau des changements sur les plateformes, des tendances ou de la compétition. C’est important d’être curieux pour rester à jour. Donc, c’est important de lire beaucoup d’articles, suivre les groupes de professionnels puis, évidement, passer du temps sur les réseaux sociaux pour voir ce que les autres font! L’inspiration peut venir de n’importe où, pas seulement à travers les compétiteurs! D’où l’importance d’être curieux et de s’intéresser à plusieurs sujets différents.

Portrait métier : Gestionnaire des réseaux sociaux

Quels sont les principaux challenges à surmonter en tant que Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Essayer de rester inspiré à long terme et sur des sujets très différents. Dans mon cas (et celui de beaucoup d’autres probablement), je gère 3 marques complètement différentes. C’est un bon défi de trouver constamment des idées originales pour des sujets qui ne se rejoignent pas! Voilà pourquoi c’est important d’avoir une bonne équipe et de ne pas hésiter à poser des questions. Une bonne idée, ça peut arriver de nulle part!

Puisque le métier de gestionnaire des réseaux sociaux est relativement nouveau au sein des entreprises. Il y a donc un travail d’éducation à faire au niveau du poste et aux façons de faire. Il faut être prêt à se justifier et aussi à endosser le rôle de conseiller. Il faut savoir affirmer son rôle d’expert!

A quoi ressemble une journée type?

Alexandra Massé : Difficile de répondre, mais il y tout de même certaines tâches qui ne changent pas de jour en jour. La première chose que je fais en matinée, je m’occupe de la gestion de communauté sur toutes les marques et les plateformes. Je réponds aux messages privés, je fais la modération des commentaires et je fais un tour sur les groupes qui appartiennent à nos marques pour voir si tout est sous contrôle. Pour certains cas, il peut y avoir des interventions à faire auprès du service à la clientèle à l’interne. La gestion de communauté peut prendre quelques minutes ou quelques heures, tout dépend du volume! Je répète l’exercice après le diner et avant de partir en fin de journée.

Ensuite, il faut programmer les publications de la journée. J’écris les textes qui vont accompagner les visuels, selon la plateforme où ce sera publié et je programme à l’heure prévue pour chaque publication.

Le reste dépend vraiment des projets en cours. Certaines journées, je vais me concentrer sur la recherche de nouvelles idées, d’autres fois sur l’avancement d’un projet. À chaque début de mois, je dois faire une analyse des performances pour chaque marque et chaque réseau social.

Dans quels types d’organisations peut-on trouver des Gestionnaires des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Un peu partout! Du moment qu’une entreprise devient active sur les réseaux sociaux, elle peut avoir un gestionnaire qui s’en charge. Une plus petite organisation n’aura pas nécessairement besoin de quelqu’un à temps plein ; elle engagera plutôt quelqu’un à temps partiel. On retrouve aussi ce type de poste en agence et à la pige. Une entreprise peut aussi prendre la décision de confier la gestion de ses réseaux sociaux à un tiers à l’externe.

Quelles sont les possibilités d’avancement et/ou les carrières vers lesquelles un Gestionnaire des réseaux sociaux pourrait facilement se transférer?

Alexandra Massé : Quelqu’un qui souhaiterait évoluer dans le domaine des réseaux sociaux pourrait devenir stratège de contenu ou stratège médias sociaux, qui sont plutôt des postes qu’on retrouve en agence ou à la pige. Il existe aussi des postes de consultant, qui peuvent être une avenue très intéressante après avoir roulé sa bosse quelques années comme gestionnaire des réseaux sociaux.

Quelles études peut-on suivre pour devenir Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Pour ma part, j’ai fait mon cégep en gestion hôtelière puis un BAC en communication marketing. C’est là que j’ai découvert le métier! Il n’y a donc pas de parcours spécifique à suivre! Une formation en marketing ou en communication peut être très utile, mais il existe tellement de formations continues dans ce domaine que c’est facile, pour quelqu’un qui s’y intéresse, d’y trouver son compte.  Je pense qu’il ne faut pas s’arrêter au domaine dans lequel on a étudié pour pouvoir évoluer dans une carrière reliée aux réseaux sociaux.

Peut-on apprendre ce métier par soi-même?

Alexandra Massé : Comme je disais, pour quelqu’un qui a de l’intérêt, oui c’est possible d’apprendre par soi-même. Il faut être déterminé et curieux, savoir s’informer, lire beaucoup. Mais ce n’est pas un métier pour tout le monde! Beaucoup de gens pensent que le poste se réduit à passer sa journée sur les réseaux sociaux, mais c’est pas mal plus que ça!

Avez-vous des conseils pour les personnes qui seraient intéressées par le métier de Gestionnaire des réseaux sociaux?

Alexandra Massé : Mon conseil pour  quelqu’un qui s’y intéresse et qui n’a jamais fait ça serait de se trouver un stage dans le milieu afin d’apprendre le plus possible et de découvrir cet univers complexe. Aussi, se trouver un mentor qui travaille dans le domaine peut être une excellente idée! Ça aide énormément, même quand tu as fait des études dans le domaine! Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une amie qui travaille dans le domaine des relations publiques et qui œuvre comme pigiste en réseaux sociaux. Elle m’a donné beaucoup de conseils (et continue encore de le faire) qui m’ont vraiment aidé à évoluer dans le poste que j’occupe aujourd’hui!

Avez-vous une anecdote de travail marquante à partager avec nous?

Alexandra Massé : Ce n’est pas tant une anecdote, mais plutôt des situations. Il m’est arrivé plus d’une fois d’avoir à gérer des abonnés mécontents de leur expérience, et je suis toujours étonnée de voir qu’avec les bons mots, on peut transformer l’expérience négative d’un client en une expérience positive. C’est comme ça qu’on arrive à fidéliser la clientèle, en interagissant avec la communauté et en apprenant à les connaitre. Évidemment, c’est impossible de faire l’unanimité et de rendre tout le monde heureux. Il va TOUJOURS y avoir quelqu’un de mécontent. C’est un autre aspect à garder en tête quand on travaille en gestion des réseaux sociaux : on ne sauve pas des vies. Il faut savoir quand s’arrêter et se rendre à l’évidence que  dans certaines situations, il n’y a rien à faire!

Est-ce qu’exercer ce métier vous rend heureux?

Alexandra Massé : Oui! Ça me permet d’utiliser mon côté créatif à tous les jours et j’adore que ce ne soit pas un travail très routinier!

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

L'équipe Jobboom

Jobboom est une source d’information indispensable sur le marché de l’emploi. Des experts du marché du travail québécois proposent des conseils et astuces pratiques afin d’aider les candidats dans leur recherche d'emploi et également afin d'aider les recruteurs à se tenir à jour sur les tendances et bonnes pratiques de leur domaine.

Répondre