Capital_portatif

Gérez votre carrière comme un pro en bâtissant votre capital portatif

La carrière linéaire n’existe plus.  Un employé entré sur le marché du travail depuis le début du 21e siècle changera de carrière autour de 5 fois au cours de sa vie.  L’importance de se bâtir un capital portatif prend alors tout son sens.

Capital portatif vs capital captif

Dans n’importe quel emploi, vous produisez du capital portatif et du capital captif. Le capital portatif, c’est tout ce qui vous suivra dans votre prochain emploi. Alors que le capital captif, c’est ce qui restera derrière vous lorsque vous quitterez cet emploi. Il faut vous imaginer en train de partir de chez votre employeur avec une valise pleine de compétences acquises et de réalisations.  C’est ce qui vous garantit une sécurité d’emploi extérieure et une carrière à long terme.

Ce que vous décidez de mettre dans votre valise avant de partir vous appartient et vous demandera sans doute des efforts.  Mettez de l’énergie sur ce qui compte.  Prenons l’exemple de deux employés, A et B, qui travaillent tous deux dans la même compagnie. La personne A a misé au fil du temps sur son capital portatif : elle est devenue une vedette dans son travail.  En participant aux projets intéressants, elle a su se forger une réputation enviable et s’est fortement spécialisée dans son domaine.  Elle a bâti des relations internes lui permettant d’évoluer dans sa carrière.  Son bagage portatif est impressionnant.  Elle a désormais l’embarras du choix par rapport aux opportunités qui s’offrent à elle : elle travaille avec qui elle veut, et sur les projets qui l’intéressent uniquement.

D’un autre côté, l’employé B n’a pas investi dans son capital portatif.  Au cours des dernières années, cette personne est venue travailler sans but ni motivation.  L’employé B répondait aux exigences du poste, sans pour autant surpasser les objectifs qui  lui étaient donnés.   Ses options, autant à l’interne qu’à l’externe, sont bien plus limitées.

La personne A pourra facilement se trouver un autre emploi ailleurs lorsque le temps sera venu, par contre, la personne B devra sans doute se satisfaire de ce que son employeur actuel lui offre.

Nourrissez votre carrière, pas votre banquier

Plusieurs secteurs d’activités ne permettent pas de gagner un gros salaire tout en faisant croître son capital portatif.  Certaines entreprises vous permettront d’ajouter des atouts glorifiants à votre cv.  Par contre, plutôt que de vous récompenser avec un salaire alléchant, ces emplois ajouteront un plus à votre carrière en vous procurant des perspectives d’avenir.  C’est la raison pour laquelle il faut parfois reculer d’un pas pour mieux bondir en avant, même si cela signifie d’accepter un plus petit salaire. Concentrez-vous sur votre objectif à long terme plutôt que de satisfaire vos envies à court terme.

Bâtissez votre portabilité en 5 étapes 

1-Faites le travail

La clé du succès pour montrer que vous êtes compétent, c’est de prendre les bouchées doubles lorsque vous êtes capable de le faire.  Même si votre travail actuel vous semble ennuyant et qu’il sous-utilise vos capacités, continuez de montrer votre enthousiasme tout en informant votre patron que vous êtes prêt pour votre prochain défi. Démontrez votre capacité à accomplir vos tâches en toute facilité et qu’il vous reste du temps pour prendre d’autres responsabilités qui vous semblent plus attrayantes.

2-Soyez patient

Être patient n’est pas toujours évident lorsqu’on s’ennuie.  Par contre, si vous occupez un poste depuis un an et que vous faites la même chose depuis le début, vous avez probablement besoin de reprendre le contrôle de votre carrière. Ne vous contentez pas de vous pointer au travail : continuez de travailler avec enthousiasme pour démontrer qu’il est temps pour vous de monter un échelon.

3-Soyez prêt à prendre des risques

Cela ne signifie pas de faire des bêtises pour obtenir ce que vous voulez. C’est plutôt d’être prêt à prendre des risques que les autres ne prendront pas. Soit vous apprendrez de vos erreurs si votre projet échoue, soit vous marquerez des points auprès de votre employeur.  Les meilleures opportunités sont souvent les projets que votre patron considère impossibles à réaliser. Trouvez un moyen d’arriver à vos fins renversera votre patron!

4-Construisez votre CV

Si vous étiez obligé de quitter votre emploi aujourd’hui, que voudriez-vous voir sur votre CV avant de le présenter à un nouvel employeur?  Si vous ne possédez pas encore les expériences qu’il vous faut, remédiez à la situation dès maintenant. Arrêtez de remettre à demain et faites en sorte que cela se produise. La clé du succès du capital portatif est de vous assurer que vous pouvez utiliser votre expérience et vos formations pour votre mobilité (soit au sein de votre entreprise ou ailleurs). Essayez de travailler sur le plus de projets qui vous font briller.

5-Préparez-vous à utiliser votre capital portatif

Sans promouvoir le changement d’emploi fréquent, c’est parfois la seule option devant un emploi sans issue. Avant de quitter votre emploi, assurez-vous que vous n’êtes pas en train de quitter une situation pour une autre semblable. Pendant que vous cherchez la prochaine occasion, passez du temps dans votre travail actuel pour construire votre portabilité, si minime soit-elle.

*Sources :

Gestion de carrière radicale, HOGSHEAD, Sally, Septembre Éditeur, 187pages, 2005.

& http://lancehaun.com/building-portable-equity/

En savoir plus avec notre article: 10 conseils d’expert inspirants pour propulser votre carrière

Vous cherchez un nouvel emploi ? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici.

Sophie Goulet

Sophie est gestionnaire de marque pour Jobboom depuis 2016. Elle cumule plus de 16 ans d'expérience dans les différentes sphères de la communication, que ce soit dans le domaine du cinéma ou de l'entreprise privée.