DEP Tôlerie de précision
(Montréal)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 94%
Emploi en lien avec la formation : 92.8%
Taux de chômage : 6%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Restreintes – Acceptables

Emplois dans le secteur

Les diplômés du DEP Tôlerie de précision pourront accéder au marché du travail à titre de tôliers, d’opérateurs de presse plieuse ou d’opérateurs de poinçonneuse. Ils pourront alors œuvrer dans des ateliers de façonnage et de transformation, pour des entrepreneurs en tôlerie ou encore dans l’industrie aéronautique. Cette formation leur apprendra notamment à façonner, à assembler, à installer ou à réparer différentes pièces de tôle en utilisant différentes techniques et machines-outils.

Professions visées 

  • Opérateurs/opératrices de machines à travailler les métaux légers et lourds, et de machines de formage (9416)
  • Tôliers/tôlières (7233)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, les futurs travailleurs auront à faire preuve de précision et de minutie grâce à leur grande dextérité manuelle, leur souci du détail et leur bonne perception des formes. Des aptitudes pour les mathématiques ainsi qu’un bon esprit d’analyse et un sens développé de la logique représentent d’autres qualités requises.

Critères d’admissibilité à la formation

Les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire pour être admis à ce DEP. Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Pas moins de 94 % des diplômés régionaux avaient trouvé un emploi à la suite de l’obtention de leur DEP en tôlerie de précision en 2014. L’Enquête Relance du ministère de l’Éducation indique par ailleurs un taux de chômage de 6 % pour les diplômés de la région montréalaise.

Perspectives

Selon Emploi-Québec, les besoins de main-d’œuvre sont modérés et les perspectives d’emploi sont plutôt restreintes pour les tôliers dans la région de Montréal. Toutefois, les besoins sont élevés et les perspectives sont acceptables pour les opérateurs à l’échelle régionale et pour l’ensemble du Québec.

Il est à noter que les opérateurs de machines à travailler les métaux légers et lourds peuvent bénéficier du Programme d’apprentissage en milieu de travail.