DEP Santé, assistance et soins infirmiers (Montérégie)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 84,9%
Emploi en lien avec la formation : 83%
Taux de chômage : 8,1%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Le métier d’infirmière auxiliaire ou d’infirmier auxiliaire est accessible aux personnes diplômées du DEP Santé, assistance et soins infirmiers. Au terme de cette formation professionnelle de 1800 heures, ils auront reçu tous les outils nécessaires afin d’offrir des soins infirmiers aux patients des établissements publics de santé ou de cliniques privées. Sur le marché du travail, ils devront réaliser leurs tâches en fonction des directives contenues dans les plans d’intervention préparés par l’équipe médicale.

Professions visées 

  • Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires (3233)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, les futurs travailleurs devront être en bonne santé physique et mentale. De fait, l’endurance et la résistance au stress et à la fatigue ainsi qu’un bon équilibre émotif sont des qualités essentielles. On leur demandera aussi d’être vigilants et de faire preuve de jugement dans le cadre de leur travail.

Critères d’admissibilité à la formation

Il faudra posséder un diplôme d’études secondaires ou son équivalent pour être admis au DEP en santé, assistance et soins infirmiers. D’autres combinaisons pouvant inclure l’âge des candidats, les apprentissages équivalents, les préalables, la réussite de tests ou l’autorisation du ministère de l’Éducation sont aussi possibles.

Particularités régionales

Selon la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation, les diplômés de la région de la Montérégie de ce DEP sont actifs sur le marché du travail dans une proportion de 84,9 %. Il n’est donc pas surprenant de voir qu’Emploi-Québec classe le métier d’infirmière auxiliaire ou d’infirmier auxiliaire parmi les professions les plus « en demande » dans la région. Les diplômés régionaux à la recherche d’un emploi auraient intérêt à proposer leur candidature dans les résidences pour aînés, les centres d’accueil et les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) où les besoins de main-d’œuvre sont les plus importants.

Perspectives

Les finissants ont donc d’excellentes perspectives professionnelles dans la région ainsi que dans presque toutes les régions de la province. Le vieillissement de la population, l’augmentation des besoins en soins de santé, les départs à la retraite ainsi que le roulement élevé de personnel favorisent les occasions d’emploi. Les finissants doivent toutefois s’attendre à exercer leur métier à temps partiel ou sur appel en début de carrière.

Liste des établissements

Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands – CFP de la Pointe-du-Lac
Commission scolaire de Saint-Hyacinthe – École professionnelle de Saint-Hyacinthe
Commission scolaire de Sorel-Tracy – Centre Bernard-Gariépy
Commission scolaire des Hautes-Rivières – École professionnelle des métiers, édifice Normandie
Commission scolaire des Patriotes – C.F.P. des Patriotes
Commission scolaire du Val-des-Cerfs – CRIF – Centre régional intégré de formation (Granby)
Commission scolaire Marie-Victorin – C.F.P. Charlotte-Tassé

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Santé.