DEP Santé, assistance et soins infirmiers (Abitibi-Témiscamingue)


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 100%
Emploi en lien avec la formation : 100%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Grâce à l’obtention du DEP Santé, assistance et soins infirmiers, les diplômés pourront accéder au marché du travail comme infirmière ou infirmier auxiliaire.

Au cours de leur formation, ils acquerront les connaissances et développeront les compétences afin d’offrir des soins infirmiers aux patients en suivant les plans d’intervention de l’équipe médicale. Puis, sur le marché du travail, ils seront à l’emploi dans des établissements publics de santé ou de cliniques privées.

Professions visées 

  • Infirmiers auxiliaires/infirmières auxiliaires (3233)

Qualités requises

Les personnes souhaitant suivre cette formation devront être en bonne santé, endurantes et résistantes au stress et à la fatigue. On demande également aux futurs travailleurs d’avoir un bon équilibre émotif, du jugement, de la vigilance ainsi qu’un grand sens des responsabilités.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires (ou son équivalent) est requis pour être admis à la formation professionnelle en santé, assistance et soins infirmiers. D’autres combinaisons pouvant inclure un diplôme d’études supérieures, l’âge des candidats, les apprentissages équivalents, les préalables, la réussite de tests ou l’autorisation du ministère de l’Éducation sont aussi possibles.

Particularités régionales

En Abitibi-Témiscamingue, les besoins de personnel formé et compétent se situent surtout dans les centres de santé et de services sociaux, plus particulièrement en matière de soins de longue durée et de soins à domicile. On demande aux diplômés régionaux de ce programme de maintenir leurs connaissances à jour en ce qui a trait aux techniques de premiers soins et de déplacement sécuritaire des patients.

Certains employeurs comme les établissements publics de santé éprouveraient de la difficulté à recruter de la main-d’œuvre en région. La mobilité des travailleurs est souvent requise par les employeurs.

Perspectives

Avec un taux d’emploi de 100 % (Enquête Relance – données de 2015), les finissants régionaux de ce DEP ont accès très aisément au marché du travail. De plus, il existe un roulement significatif de main-d’œuvre ce qui augmente les occasions d’emploi.

Le métier d’infirmière auxiliaire ou d’infirmier auxiliaire fait partie des professions les plus « en demande » dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Les perspectives d’emploi sont favorables à l’échelle régionale de même que pour l’ensemble de la province.